15 mars 2014

La fascination Apple : même à l'Apple Store !

Moi, vous me connaissez ! Je suis fan des produits Google mais aussi des iPhone et iPad. Ca ne se commande pas. Les deux ont les mêmes recettes pour le succès : de bons services avec une technologie très au point et un bon packaging (l'interface épurée de Google a bien contribué au succès).

Pour Google, je pense que c'est différent mais les produits Apple génèrent de la fascination auprès du public. Même moi, avant d'avoir un iPhone, je qualifiais les fans de Google d'espèces de bobos, de types qui voulaient se la jouer rebelle. Maintenant, je suis béa quand je vois leurs nouveaux ordinateurs, les Mac Book Air ou les iMac... N'en ayant pas l'usage, je ne succomberai pas. A regret. Je me rappelle l'époque où je disais que les iPhone étaient complètement inutiles...

A l'heure où l'on parle de l'ouverture d'un premier Google Store à New York, j'ai fait une première : je suis allé dans un Apple Store, celui de la Défense.

Je raconte les circonstances dans mon blog bistro. Je résume. On m'a volé la batterie de secours de l'iPhone. Comme je partais en week-end, il m'en fallait une neuve. Je pensais en trouver une facilement mais il n'y avait rien à la FNAC, chez Auchan, chez Orange, chez Darty et dans les deux ou trois boutiques de téléphonies que j'ai visitées. C'est alors que je suis passé l'avant l'Apple Store.

Après tout, pourquoi pas, me dis-je. Ils ont sûrement des batteries de secours...

Voila une photo. Quand je suis passé, il n'y avait que quelques clients et il l'ambiance était très zen, presque reposante. On avait envie de s'asseoir devant une de ces tables et d'essayer les ordinateurs. Rien à voir avec les magasins habituels, avec des clients qui font la queue ou des vendeurs qui vous sautent dessus.

Le rayon des accessoires était au fond à droite. J'y suis allé directement. J'étais un peu à la bourre ayant passé près d'une heure à chercher un machin qui vaut environ 30 euros mais j'ai aurais bien musardé entre les rayons.

Je ne trouve pas de batterie de secours. Dépité, je me décide à chercher des renseignements. Un vendeur avait deviné que j'avais besoin de lui. Il est apparu devant moi, disponible, exactement au moment où j'en avais besoin. Je lui explique mon histoire. Il me dit de le suivre. Il prend une boite dans le présentoir et me la tend en me disant que je pouvais l'ouvrir pour voir les caractéristiques techniques et vérifier que c'était bien adapté à mes besoins. Je tente de l'ouvrir mais la boite était scellée par du papier adhésif. Je lui demande si je peux réellement enlever le scotch. Il m'explique que la façade est amovible et me montre comment l'ouvrir.

Même le packaging des produits qui vendent mais qu'ils ne produisent pas est parfait. JJU en serait ému aux larmes.

Je lui dis alors que c'est parfait. Il me demande comment je règle. Je lui demande combien ça coûte. J'en étais à un stade où je me foutais du prix ou presque. J'avais passé un bout de temps à chercher un truc pour remplacer un machin que j'avais acheté moins de 30 euros. Une recherche sur internet me montrait des produits jusqu'à 50 euros, somme que j'étais prêt à débourser. Je lui ai demandé le prix uniquement pour savoir si j'avais assez d'espèces sur moi...

Il m'annonce le prix : 99€95. Je réponds : à tout de même, 100 euros... Et je sors ma carte. La magie du magasin, du vendeur, du packaging, un sentiment de qualité supérieure, de perfection, de robustesse,... ont fait que je n'ai même pas réfléchi au fait que j'allais payer le double de ce que j'avais envisagé... pour un truc qui, au fond, ne sert pas à grand chose...

Il sort son propre iPhone, scanne le code barre sur la boite. Il retourne l'iPhone, il était accolé à un petit boîtier, un lecteur de cartes et un clavier. Il y met ma carte et tend le machin pour que je saisisse le code.

Je suis resté scotché. Je ne savais pas que ça existait. Vous, vous vous en foutez peut-être mais c'est mon métier. Je voulais discuter avec lui, dire que c'est génial et tout ça mais, visiblement, il s'en foutait autant que vous et n'était pas formaté pour la discussion, ce qui, au fond, m'arrangeait bien.

Je suis redevenu professionnel. Je me demande comment il va pouvoir me donner la facturette de paiement. A ce moment, d'ailleurs, il me dit qu'il va me remettre le ticket. Il passe la main sous la table et me sort le ticket de paiement et la facture. Trop fort.

Chez Apple, même le système de paiement est parfait... Comme les produits, leur packaging, la boutique, les vendeurs,...

La perfection à un coût. J'aurais préféré que son système de paiement tombe en panne. Je me suis fait avoir dans les grandes lignes.

18 commentaires:

  1. Réponses
    1. j'etais rentré dans un, je m'étais pas senti à ma place

      Supprimer
    2. On a surtout l'impression de ne pas être dans un magasin mais dans une espèce de salon.

      Supprimer
    3. Je suis passé à celui de New York :) Et je n'ai toujours pas de iPhone.

      Supprimer
    4. Ben non tu es passé à NY en 1983.

      Supprimer
  2. Merci pour le billet : chouette témoignage. Ça donne envie.

    Il faut absolument que j'achète ce power pack sinon...

    RépondreSupprimer
  3. Voilà! C'est dit! C'est tellement... qu'on paie les yeux fermés!
    Pus de caissière comme chez Mammouth!

    J'attends la réaction de mon pote Jeff qui va sortir un truc sur Samsung et les chinois de Taïwan, vous verrez, le temps qu'il se pointe..

    Il manque (pas) d'Air...

    RépondreSupprimer
  4. Ils sont forts !
    Remarque en ajout : chaque fois que j'achète chez Apple, par exemple mon hub USB, il est plus fiable que le précédent acheté n'importe où ailleurs. Bon, d'après une étude faite sur moi-même !
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je vois la robustesse des deux iPhone que ai eu... J'ai changé le premier parve que le deuxième m'était offert par Orange. Il a continué à être utilisé par deux copains successifs. Nickel. L'actuel va avoir trois ans. Une horloge.

      Supprimer
    2. Mon iPhone 4S a le bouton de dessus qui est tombé en panne après 20 mois. Apple m'a envoyé un coursier pour le récupérer et deux jours après, j'ai reçu un iPhone 4S neuf en remplacement.
      Service parfait.
      :-)

      Supprimer
  5. Oui, c'est très fort... Des endroits où il ne faut jamais rentrer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si mais sans rien avoir à acheter ou dans sa carte bancaire. Ça me rappelle l'histoire de mon premier iPhone. La mémoire joue des tours. J'ai raconté des conneries, des mensonges inconscients dans deux billets. Un pote voulait acheter un ordinateur et avait besoin de mes conseils (et de ma carte). Je paye son PC et il va faire la queue. Je musarde dans le magasin (un Carrefour) et bout l'iPhone. Je réfléchis. Je vais voir le vendeur. Vous êtes revendeur Orange ? Oui. Voilà mon numero de téléphone, à quelles condition je peux avoir un forfait 3G avec un iPhone ? Voilà, 200 euros et tant d'euros par mois pour un engagement de deux ans.

      Ok. C'est parti.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !