07 juin 2007

L'agrégateur de flux pour les aussi nuls que moi

Luc a réactivé son blog et a décidé de revenir sérieusement dans la blogosphère. Si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez ranger son blog dans votre agrégateur de flux, dans la catégorie « blogs familiaux ».

Si vous ne connaissez pas Luc, vous vous en foutez. Vous avez tort. Il loue des chambres d’hôte et des gîtes ruraux dans un coin merveilleux. En plus, il cuisine bien et a toujours a disposition des petits rouges de pays fort sympathiques.

J’ai détecté qu’il avait réactivé son blog grâce à mon agrégateur de flux :


J’en ai profité pour lui demander s’il avait mis l’adresse des miens dans le sien.

Il m’a demandé ce qu’est un agrégateur de flux. C’est la troisième personne qui me pose la question et à qui j’explique.

Je ne leur en veux pas de ne pas savoir ce qu’est un agrégateur de flux, moi-même, il y a encore six mois, j’en ignorais l’existence et je ne sais pas absolument pas comment ça marche techniquement.

J’ai été voir sur wikipedia. Je n’y comprends rien. Ils me parlent de syndication. Ca ne m’éclaire pas. Mais je comprends très bien comment je l’utilise et à quel point ça m’est utile.

Je vais donc expliquer ici avec mes mots à moi.

C’est un service internet qui vous permet d’être averti lorsqu’un blog que vous aimez bien sort un nouveau billet.

Avant, je faisais ça « à la main », en consultant un par un tous les blogs qui me bottaient.

Maintenant, en un clic, je sais lequel a diffusé. A l’écran, dès que je me connecte, une petite fenêtre s’affiche pour chacun d’entre eux avec le titre des trois derniers billets. Ceux que je n’ai pas encore lu s’affichent en gras. Revoir l’illustration pour le dernier billet de Luc.

J’y ai également mis ma messagerie perso chez gmail, le même clic me permet de savoir si j’ai reçu des messages ou pas.

Lançons-nous dans les travaux pratiques
J’utilise netvibes. Il en existe d’autres que je ne connais pas, netvibes m’ayant été recommandé par un pote.

Ouvrez maintenant une autre fenêtre ou un autre onglet de votre navigateur. Connectez-vous y à http://www.netvibes.com/. Créez un compte.

C’est fait ?

Maintenant, cliquez sur « nouvel onglet » et donnez un nom à cet anglais. Par exemple, « blogs sympathiques ».

C’est fait ? Nous allons y ajouter un flux sur mon blog. En haut à gauche, cliquez sur « Ajouter du flux ». Une colonne avec plein de trucs s’affiche. Cliquez sur « ajoutez un flux ».

A côté de « Adresse », saisissez l’adresse complète de mon blog, c'est-à-dire : « http://jegper.blogspot.com/ ». Ne pas oublier le « http:// ».

Puis cliquez sur Ajouter. Attendez quelques secondes.

Différents trucs s’affichent.. Moi, je prends toujours le « RSS », ça marche, faites en donc autant. J’ignore totalement la différence entre les trucs, ne me posez pas la question.

Cliquez sur le truc choisi (RSS, donc). Attendez quelques secondes.

Voilà ! Une case s’affiche dans l’onglet avec mon blog. Dans la barre de titre, le chiffre indique le nombre de billets que vous n’avez pas lu. Vous avez sûrement tout lu, mais netvibes ne peut pas le savoir. Cliquez sur le chiffre entre parenthèses, ça le remet à zéro.

Et voilà !

Ensuite, il vous faudra cliquer sur les titres de billets pour les lire dans netvibes. Il faudra ensuite cliquer sur le titre du blog ou du billet pour accéder au blog (et voir le billet dans l’environnement pour lequel il a été rédigé !).

Par la suite, les futurs billets apparaîtront en gras, quelques minutes ou quelques heures après leur publication.

Maintenant que vous savez tout ça, ajoutez-y immédiatement mes deux autres blogs. http://jegpol.blogspot.com/ et http://jegper.blogspot.com/.

Quoi dire de plus ?

Vous pourrez utiliser votre environnement netvibes où vous voulez. Vous avez créé ça à la maison : ça marchera aussi au bureau pendant la pause déjeuner (en dehors aussi, mais vous n’êtes pas là pour ça).

Mettez y aussi votre messagerie si c’est possible.

Créer différents onglets selon vos centres d’intérêts mais aussi et surtout selon la fréquence de consultation.

Pour ma part, j’ai 3 : un avec les potes, un avec les trucs politiques de « non potes », un avec les trucs non politiques de « non potes ».

Des fois, il y a des vieux billets qui redeviennent « non lus » : c’est quand l’auteur y fait une modification (généralement, il ne s’agit que de l’orthographe). C’est pénible.

10 commentaires:

  1. Sur firefox on peut installer un truc qui met un bouton vert à coté de l'adresse quand il y a un flux pour le site ou on est . On clique, et paf ça le met dans netvibes. Pendant ce temps là on peut se gratter les couilles. Ou faire la vaisselle pour celles qui n'en ont pas.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai essayé. Le truc m'a dit "Firefox a empêché l'installation d'un logiciel".
    C'est con.

    RépondreSupprimer
  3. Franssoit : moi j'aurais plutôt mis «pendant on peut se gratter les couilles, ou celles de quelqu'un d'autre pour celles qui n'en ont pas» !

    Le côté chiant de netvibes, c'est quand tu prends du retard comme moi, le chiffre en gras augmente et la culpabilité de ne pas avoir lu aussi !
    Alors que sans Netvibes, t'es au courant de rien et tu peux te gratter les couilles tranquillement. Ou autre chose si vous préférez…
    :-)

    RépondreSupprimer
  4. Franssoit : ça ne marche qu'avec la version 1.5 de Firefox ton truc ! †u as un peu de retard dans ta version Firefox, on en est à la version 2.0 !
    [sauf si la numérotation est différente entre Mac et pc…].
    :-)

    Nicolas : quand Firefox refuse l'installation, tu as un bouton à droite pour autoriser le site en cours à charger le truc. C'est en haut, juste à côté du message de refus !
    :-)

    RépondreSupprimer
  5. Fil,

    Pas chez nous (Windows...). Il te dit directement : connard, ça marche pas.

    Il faut donc que je tritures les options pour autoriser.

    RépondreSupprimer
  6. Comme quoi, l'interface Mac, z'arrive pas à bien la copier chez les manchot de Microsoft !
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !