01 juillet 2016

L'insomnie geek

Cette nuit, je me suis réveillé (l'envie de pisser, probablement). J'ai voulu regarder l'heure (après la miction de rigueur). Horreur ! Mon iPhone n'était pas au bout de son cable. Je le cherche et je ne trouve pas. Je ne panique pas. J'étais rentré avec et avait continué à surfer avec en dînant. J'avais dû le poser dans un coin. J'ai donc essayé de regarder l'heure sur l'iPad mais la batterie était à plat. Je l'ai branché pour le recharger (c'est vieil iPad, je ne l'utilise plus trop sauf quand la batterie de l'iPhone est HS, ce qui arrive seulement quand je vais en Bretagne, les bistros fermant plus tard qu'à Paris).  

C'est alors que je me suis rendu compte que je n'avais aucune solution pour avoir l'heure à la maison sans ces deux appareils. C'est ballot. 

J'ai donc amplifié mes fouilles et n'ai rien trouvé? J'ai défait mon lit au cas où une légère ébriété m'ait poussé à faire des conneries. J'ai défait le lit et retourné le matelas. Rien. Je flippais. Si le cable était sorti, c'était la preuve que j'avais mis le machin en charge, près de mon lit (le cable était à son pied). J'étais devenu fou ? 

Dépité, je regarde l'heure sur l'iPad enfin rechargé. 5h. Je me recouche dépité. J'avais bel et bien perdu mon iPhone dans l'appartement. Comme je n'ai plus de téléphone fixe, je ne pouvais même pas l'appeler. 

Je me recouche, donc, et je sens un truc dur sous mon traversin. C'était l'iPhone. Tout va bien. 

Mais vous serez priés de m'expliquer comment j'ai pu retourner le matelas, donc changé l'alèse de sens et profité pour changer le drap de dessous, donc la housse de couette et la taie de traversin et retrouver l'iPhone sur le lit après. 

J'ai trouvé la solution ensuite. A vous de jouer. 

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Non mais probablement dans l'élastique du caleçon.

      Supprimer
  2. S'il était dans le caleçon, c'est qu tu l'avais mis sur vibreur pour avoir des seensations

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !