06 novembre 2012

Halte au partage des photos !

 Mes confrères blogueurs geeks se réjouissent ce matin de la sortie de la version web d’Instagram. Pour ma part, j’ai découvert ce week-end Pinterest. C’est ainsi que je me retrouve avec deux machins de partage de photo sur mon iPhone, en plus de Twitter, Twitpic, Facebook et quelques application rigolotes, comme celle qui m’a permis de prendre la photo de ma copine Fabienne en la faisant grossir alors que dans la vraie vie, elle est charmante.

En plus, je lui ai montré l’autre jour comment suivre mes blogs dans Facebook et elle va me faire la tronche quand elle va voir la sienne. Je vais ajouter un nez rouge pour qu’on ne la reconnaisse pas. Je n’ai pas beaucoup à ajouter, d’ailleurs…

Pendant que j’y pense, elle n’est pas geekette et ne sait peut-être pas ce que sont Pinterest et Instagram. Je résume : le premier permet d’organiser par albums des photos prises sur le net (ou par l’application smartphone). Le deuxième permet de prendre des photos et de les retoucher. Ce sont des médias sociaux : on peut donc partager les photos avec des potes.

Je vais être grossier avec vos putains de photos partagées, messieurs dames, mais elles me cassent d’autant plus les burnes que je n’en ai rien à cirer. Mon confrère Seb Musset avait lui-même piqué un coup de gueule à ce sujet et je l’ai déjà cité deux ou trois fois dans mes différents blogs. Aujourd’hui, c’est de voir quatre blogs geeks parler de Instagram dans mon Reader qui provoque un léger énervement chez moi…

J’aime bien partager des instantanés (il m’arrive souvent de diffuser la photo de ce que je bouffe, par exemple) et voir ceux de mes potes, comme celles du gamin de FalconHill dans son mur Facebook parce que c’est mon copain et que je suis content pour lui. Par contre, tout le reste me gave.

Tout d’abord, vous n’êtes pas des artistes. 95% des photos partagées n’ont strictement aucune qualité artistique tout simplement parce qu’il est impossible de cadrer correctement une photo avec smartphone et que la photographie est un métier. Ca me rappelle tous ces crétins qui achètent une batterie et qui se prennent pour des musiciens car ils sont vaguement capables de jouer en rythme.

Je vais me mettre les batteurs et les photographes du dimanche à dos, moi, si je continue. Je vais atténuer : faites ce que vous voulez mais vous n’êtes obligés d’être persuadés que ce que vous faites est réussi au point de le partager avec les autres. Tiens ! Ca me rappelle certains blogueurs politiques, tellement sérieux qu’ils sont persuadés que leurs textes sont beaux alors qu’ils sont tout au plus informatifs ou amusants. Ils voudraient rester dans la postérité alors qu’un blog politique traite généralement de l’actualité…

Je vais quand même prendre un exemple. Voir la photo à droite. Elle n’a aucun intérêt en tant que photo. Je l’ai prise mercredi en rentrant en Bretagne pour un long week-end. Je prends toujours une photo de ma voiture de location pour illustrer mon billet du blog perso, toujours à la première station-service, un peu avant Chartres. Comme il faisait un temps splendide, je ne voyais pas l’écran de l’iPhone. J'ai fait le cadrage au hasard. La photo est ratée. Dites-vous bien que, vous aussi, vous foirez une majorité de photos. Elles ont peut-être une certaine valeur, pour vous, comme celle de la voiture, là, en a une pour moi : c’est un rituel avec certains de mes lecteurs, je diffuse toujours une photo de ma voiture de location. C’est un rituel plus important qu’il n’y parait puisque c’est une manière pour moi d’informer mes lecteurs que j’aurai pour le week-end un rythme de blogage particulier. Elle n’en est pas moins moche, comme 95% ou plus de celles que vous diffusez.

Ensuite, vous avez la mauvaise manie de tout partager dans les autres réseaux sociaux. Ca remplit les murs et les TL alors que ce n’est pas la vocation de base de ces machins.

Je me pose une question : est-ce que quelqu’un va voir les photos des autres, dans ces deux machins, à part celles de ces proches ? Cliquez-vous sur les photos que vous voyez dans Twitter ? Plus précisément : allez-vous regarder à partir de Twitter les photos quyi ont été postées par un machin comme Instagram ? Regardez-vous toutes les photos d’une série qu’un de vos potes poste dans Facebook ?

Moi, jamais, sauf les vrais proches.

17 commentaires:

  1. Comment ça, je ne suis pas un artiste ?

    RépondreSupprimer
  2. J'en mets de temps en temps mais rien de trop perso en général.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le pas perso qui me dérange le plus. Tu peux diffuser des photos de familles, je n'irai pas les voir car je m'en fous. Et heureusement ! Rien de grossier dans ce que je dis : je ne me fous pas de ta famille, uniquement des photos. D'ailleurs j'espère que tu te fous de mes photos de famille.

      Les trucs persos sont destinés à des gens particulier. Par exemple ta belle sœur sera intéressée par les photos de tes neveux.

      Supprimer
    2. Oui je l'entendais comme ça.

      Supprimer
    3. Dis donc, tu en prends des pincettes!
      Fred serait-il très à cheval sur les questions de famille?

      Supprimer
    4. Ah non non, ne t'inquiète pas :)

      Supprimer
    5. Je m'appelle pas Robert ni Raymonde je te signale.

      Supprimer
    6. Non, mais "lo Froufrou", ça pose des questions...

      Supprimer
  3. Je le fais très souvent et sur Instagram j'aime perdre mon temps pendant les heures de train par exemple ou de métro (quand on capte), voir les photos de parfaits inconnus dans le Monde, c'est dépaysant je trouve.
    S.

    RépondreSupprimer
  4. Moi aussi sur twitter, je regarde très souvent les "tweets-photos". Parce que j'aime la photo en général. J'ai l'impression d'avoir un instantané de la vie de l'autre. De la même façon que j'aime lire et imaginer, j'aime regarder. Que ce soit raté ou pas, que la personne se prenne pour un artiste ou pas, c'est juste une histoire d'émotions et de partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on la regarde comme instantanée. Pas comme oeuvre d'art...

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !