13 novembre 2008

Qu'est-ce qu'un blog politique ?

C’est l’étrange question que pose Falconhill. Etrange car la réponse saute aux yeux… jusqu’à ce qu’on se pose la question de la frontière entre les blogs politiques et non politiques.

Pourquoi CDLM, Detoutderien, Didiergouxbis ou Extra-Ball, quatre de mes blogs préférés, tous bien différents, avec des tauliers bien politisés, abordant plus ou moins fréquemment des thèmes politiques, ne sont-ils pas catégorisés ou catégorisables dans les blogs politiques ? La réponse saute aussi presque aux yeux : la politique n’est pas leurs thèmes centraux. Wikio, l’accessoire indispensable des blogueurs Français, les classe dans les « blogs divers ».

Suggestion du jour : appelons ça, les « blogs généralistes ». Question subsidiaire du jour : pourquoi Monsieur Poireau n’est-il pas dans les blogs politiques ?

Tant qu’à poser des questions, n’oublions pas l’essentielle : qui est Falconhill ? Ca fait plusieurs années que je le connais, principalement comme commentateur de CDLM. Il commente parfois chez moi, je vais assez peu chez lui. Je crois bien que j’ai laissé mon premier commentaire ce matin. Il y a des milliers de blogs, on ne peut pas tout suivre. Son blog fait partie de ceux sur lesquels on tombe avec plaisir en surfant de blogs en blogs… Hier matin, il commente chez moi ! « Tiens ! » me dis-je « Ca fait longtemps que je n’ai pas été chez lui ! ». Je clique. Et je tombe sur le billet où il pose la question… Quand un blogueur parle de blog, ça intéresse les blogueurs. On peut faire des sujets bien sérieux, bien travaillés… mais non ! On a toujours plus de lecteurs quand on parle de blogs !

Ce matin, sur PMA, je fais un court billet politique parlant de blogs… Il devrait faire recette : ça n’est pas le but, c’est un billet que je devais faire hier soir mais j’ai oublié.

Je reste donc scotché au billet de Falconhill et médite, à compte d’auteur : « Très intéressant ! Il faut que j’en parle sur PLR. » Et puis, je cherche que dire… Et j’en oublie de faire mon billet sur Christian Vanneste sur PMA.

Ce matin, j’avais oublié. Je prends le café, lis mes mails, réponds aux commentaires, vais lire mes blogs préférés (étrangement muets : on dirait qu’ils sont suspendus aux décisions de Ségolène Royal) et, comme tout blogueur schizophrène, je consulte mes statistiques de visites et constate qu’un autre billet de Falconhill m’amène des visiteurs. Il y est écrit ceci : « Le numéro 1 du Wikio politique, Nicolas, a exprimé un avis personnel de socialiste désabusé par la mise en orbite de Ségolène Royal. Un très bon billet, touchant j'ai trouvé ».

Recevoir un beau compliment est rare. On se fait plus souvent de traiter de connard par des andouilles qui ne partagent pas votre avis ou, plus fréquemment, des couillons qui ne comprennent pas que leur blog politique ne connaisse pas la gloire éternelle alors qu’ils sont bien sérieux et n’ont jamais fait de billet intitulé « Paris Hilton n’a plus de morpions ».

Je remercie donc Falconhill, sincèrement. Gloire à lui ! Un blogueur aimable. Une espèce en voie de disparition ?

Je le remercie aussi car, sans le savoir, il me donne le point de départ pour rebondir sur son billet précédent : qu’est-ce qu’un blogueur politique ?

Sauf que je n’ai pas la réponse. PMA est un blog politique engagé et personnel. Mes prédécesseur au classement des blogs politiques étaient, je pense, beaucoup moins engagés mais tout aussi personnels. Marc, numéro deux à ce classement, a aussi un blog assez personnel (et bien engagé). D’ailleurs, une page s’est tournée : le haut du classement des blogs politiques contient maintenant une majorité de blogs engagés.

Mais ça ne définit pas ce qu’est un blog politique ! Ca montre juste qu’un blog politique peut être personnel et raconter des bêtises.

35 commentaires:

  1. Euh...
    Un blog politique, c'est un blog avec des morpions pour commenter ?
    On se demande, c'est vrai, à partir de quand on devient majoritairement politique. J'ai un article à taper sur les ampoules électriques et ça fait partie du quotidien politique aussi, les choix écologiques, l'évolution des prix, le pouvoir d'achat, tout ça. Mais ça ne parle pas directement des imbroglios en cours, donc, ce ne sera pas considéré comme directement un texte politique.
    Ah c'est compliqué !
    ;-)))

    RépondreSupprimer
  2. Tout est compliqué, aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
  3. "Wikio, l’accessoire indispensable des blogueurs Français" : Ah bon ?

    Si on sort de la Wikiosphère, les référents sont ils les mêmes ?

    KesJenDi

    RépondreSupprimer
  4. Sympathique, je ne sais pas. Mais je confirme, ton billet sur Royal était touchant, en tous cas m'a touché.
    Car, de l'autre coté du rubicon politique, j'ai déjà ressenti ce désespoir d'être adhérent, à défaut sympathisant, d'un mouvement que l'on voit partir dans une pente que l'on juge désastreuse...

    Quelque part, quand on sent que nos valeurs ou convictions sont baffoués par ceux ou celles qui prétendent les représenter, on peut avoir différentes réactions. Dont celle de se sentir blessé : nous sommes après tout des êtres humains derrière notre clavier ;)

    Sur ce qu'est un blog politique, j'ai l'impression que la question est pas forcément conne. Parce que comme dit M. Poireau, rien que les questions écologiques, économiques, de "vie de tous les jours", c'est politique.
    Parfois, je parle de ce que je peux ressentir en tant que salarié cadre d'entreprise. Là aussi, c'est politique.

    Et le politique, ce n'est pas uniquement de savoir qui de Royal ou Aubry a la plus longue, hein ^___^

    Enfin, ton billet du jour m'est plutôt sympathique, et ce n'est jamais désagréable. Bloggueur sympathique, je ne sais pas. Mais bloggueur qui a une vraie vie avec suffisament de cons qui prennent vraiment le chou pour aller faire de même sur la toile, à insulter ou agresser des gens qu'on ne connait pas, bof... Y en a qui sont spécialistes du blogguing agressif, et ils sont meilleurs que nous, laissons les faire ;-)

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. Kesjendi,

    Cool ! Wikio est un des seuls, voire le seul, truc à catégoriser les blogs en France.

    En parlant dans le billet, j'ai tenu à le qualifier, j'ai utilisé "l'accessoire indispensable". C'est tout !

    Celà dit, je ne vois pas pourquoi j'aurais dit des méchancetés dans la mesure où c'est Wikio qui m'assure une visibilité et que c'est le moteur de recherche que j'utilise pour chercher comment est traité un sujet par les blogs.

    Je n'ai pas parlé de "référents".

    Mais on déborde du sujet...

    RépondreSupprimer
  6. Falconhill,

    Non, la question n'est pas conne !

    Pour le blogueur sympathique je confirme. Tu le dis toi même : on subit assez d'agressions dans la vraie vie pour avoir le droit à la paix sur les blogs !

    Ces jours-ci je suis au centre de différentes agressions (parfois en tant qu'agresseur, j'avoue, j'ai mauvais caractère) et ça m'insupporte (y compris quand j'en suis à la source... mais des fois, les mots volent instinctivement).

    Alors, un beau compliment, ça fait du bien !

    RépondreSupprimer
  7. @ Nicolas,
    oui, cool...

    Je m'interroge juste sur le fait qu'un billet qui pose cette question en titre, se base ensuite sur les catégories Wikio (je parle bien de catégories et pas du classement), ça m'a semblé réducteur au premier abord.

    Mais il est vrai que je n'utilise pas Wikio dont je doute de la pertinence, et que ma lecture du billet est peut-être de fait orientée.

    KesJenDi

    RépondreSupprimer
  8. Kesjendi,

    Ta lecture est au moins autant orientée que mon écriture !

    Reprends ma question sous un autre angle. La question est "c'est quoi un blog politique". Je me pose la question "pourquoi, Wikio, espèce de machin qui sert souvent de référence en matière de blogs politiques, dont à moi qui a occupe la première place du classement, ne classe-t-il pas en politique les blogs ... ? Ne sont-ils pas aussi des blogs politiques ? La classification de Wikio, qui ne compte pas Poireau dans les blogs politiques est-elle parfaite ?".

    Voilà ce que je voulais dire...

    RépondreSupprimer
  9. Je ne sais pas. Ce qui le caractérise aussi, c'est le rebond sur l'actualité. La réactivité. Et puis l'engagement dans un courant d'idée aussi.

    Mais sinon, j'ai tendance à penser que tout est politique. Lire sa fiche de paie, c'est politique ! Les mecs qui prétendent que ça n'a aucun intérêt devraient trouver que ça n'a non plus aucun intérêt de respirer ou d'avoir des voisins...

    RépondreSupprimer
  10. Oui, tout est politique ! Il n'empêche qu'on peut difficilement qualifier les blogs de Zoridae ou de Catherine Goux de politique !

    RépondreSupprimer
  11. @ Nicolas,

    Oui, on est pas loin de dire la même chose : Wikio montre vite ses limites car, pour continuer sur l'exemple de monsieur poireau les sujets abordés sur son blog sont divers mais régulièrement abordés sous un angle politique.
    Et ça Wikio ne sait pas le discerner.

    Ce qui précède est valable pour d'autres outils de classification et/ou moteurs de recherche, je ne cible pas Wikio en particulier.

    Pour conclure, je persiste à dire qu'aborder la question sous l'angle Wikio c'est la "limiter" aux soixante et quelques mille sources référencées par ce dernier (sites et blogs).
    Mais ça, c'est mon coté têtu.

    RépondreSupprimer
  12. En principe Wikio référence tous les blogs (sauf bugs ou blogs qui n'ont été cités par strictement aucun autre).

    Mais quel que soit l'angle, aucun système ne peut être parfait.

    D'ailleurs, dans mon billet, ai-je répondu à la question "qu'est-ce qu'un blog politique ?" ?

    RépondreSupprimer
  13. @ Nicolas,

    - Sur la page blogs ils indiquent 60700.

    - on est bien d'accord.

    - non, c'est vrai.

    RépondreSupprimer
  14. Il n'y a pas les skyblogs qui forment une grosse partie des blogs... et un blog pas cité est-il un blog ?

    RépondreSupprimer
  15. Il me semble que Miko référence un blog comme politique simplement si au moment du référencement, l'auteur inscrit son blog dans cette catégorie. Personne ne va vérifier si tu consacres l'essentiel de tes billets à la culture du potager, à l'aérobic ou à des contrepèteries wittgensteiniennes. Et je sais que vous voyez très bien de qui je veux parler.

    Quant à la gentillesse, je lis sur le blog de notre ami Le Faucon : "Si Bruni était restée l'égérie de la gauche intello parisienne, serait elle aujourd'hui autant attaquée par la droite libérale qu'elle ne l'est aujourd'hui par la gauche ?".

    Voilà une petite remarque très méchante pour 12 543 Parisiens de gauche (les autres ont trouvé le président sympathique à 53 % ou voté pour un maire libéral). 18 983 138 électeurs de la droite libérale pleurent de la méchanceté du Faucon car ce n'est pas leur genre de dire du mal de la première dame.

    RépondreSupprimer
  16. Tiens ! l'inénarrable «tout est politique» de mon adolescence refait surface ! Les gars, on peut dire que vous innovez, là...

    RépondreSupprimer
  17. Mtislav : ^___^
    (des fois, je me dis que la subjective subjectivité et l'envie de sauter sur tout fait dire de jolies bêtises... ^^)

    Mais Mtislav, tu penses qu'on ne peut exister qu'en taclant sur tout ce qui bouge ? Sans logique ni retenue ?
    Dans la vraie vie, ça ferait des belles parties de coups de boule...

    Sinon tellement vrai le "tout est politique" de Didier... Joli et juste résumé.
    Heureusement que tout ne se résume pas aux tristes moments dans les partis politiques en ce moment...

    RépondreSupprimer
  18. Le Faucon Matué ! Ce qui prouve que je passe au moins une partie de mon temps à recevoir des coups...

    Ayant discrètement lancé le débat, je devrais être loué pour vous avoir glissé ce sujet de débat !

    RépondreSupprimer
  19. Mince, j'ai tapé ^___^ Pardon je voulais pas faire mal
    (simple question cher copain de ouèbe... mais peut être aurons nous une réponse plus tard...)

    Mais c'est vrai que c'est une bonne idée de discussion : ne peut on exister virtuellement qu'en taclant à tout va ? Question subsidiaire : est ce viable dans la vraie vie ce genre de comportement ?

    RépondreSupprimer
  20. Didier dit plein d'autres conneries que tu trouveras sans doute vraies, cher faucon ! C'est le mérite d'une bonne connerie : dite avec talent, on ne la considère pas comme telle.

    Que ce soit innovant ou non, on s'en cogne (Didier, vous, l'amoureux transi du passé mort d'autrefois, vous devriez être moins sévère avec les vérités d'antan).

    Faucon de la montagne, la politique ne se résume pas à la logique des partis. Le nier, c'est 1 : ne pas véritablement comprendre ce que signifie le terme "politique" ;
    2 : se réprésenter - consciemment ou non - en dehors de la cité.

    Bref, tu te plantes. Mieux, tu ne sais manifestement pas de quoi tu parles, pire, tu ne penses pas ce que tu dis. (j'adore celle-là)

    RépondreSupprimer
  21. Sans volonté de tacler bien sur :)))

    RépondreSupprimer
  22. Il y a le rugby pour tacler. Et pour dire des conneries, le foot. Les blogs politiques sont dédiés à la réflexion politique. C'est marqué dessus. Comme "match amical". Comme "beau geste technique". C'est pas Bismarck qui disait que la politique était la continuation de la guerre par d'autres moyens ? Les blogs politiques sont policés par qu'ils usent d'autres moyens tactiques...

    RépondreSupprimer
  23. Clausewitz l'a écrit sur son blog avant que Bismarck ne le recopie de travers...

    RépondreSupprimer
  24. Dorham : "la politique ne se résume pas à la logique des partis"

    Je suis exactement d'accord avec ça. c'est pourquoi je ne comprends pas trop la suite du commentaire...

    Donc je me plante sans doute (et sur ça, et sur pleins d'autres points...). Mais...
    Mais je ne comprends pas du tout ton commentaire à mon égard, parce que je ne comprends pas ce que je nie...(désolé ^^ mais j'aime bien aussi : 'tu ne penses pas ce que tu dis', très drole, je le ressortirai ^^)

    Sinon, Didier dit sans doute des conneries. Mais le "tout est politique", dans le sens tout n'est que choix de vie en société, je suis plutôt d'accord avec ça. Une connerie, une plantade de ma part, peut être... Mais c'est pas bien grave...

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  25. Mtislav,

    Non. L'inscription est "manuelle" : ce sont les gens de Wikio qui caractérisent ton blog.

    Pour le reste, tu es très bien documenté.

    Didier,

    C'est vous qui rajeunissez depuis que vous fréquentez Gularu.

    Mtislav et Falconhill,

    Je vous laisse. Dorham a débarqué.

    Dorham,

    Sois gentil avec les autres.

    RépondreSupprimer
  26. Falconhill,

    bon, résumons donc. Didier ne dit pas que "tout est politique", bien au contraire, il croit savoir que c'est une vieille antienne gauchisante (il se trompe en fait, tout vient de l'étymologie grecque du mot, Socrate fut peut-être maoïste sans le savoir). Quand Didier écrit "l'inénarrable "tout est politique"", il se moque de mon commentaire précédent qui défend l'idée... que le moindre de nos actes est politique, si tant est qu'il s'inscrive toujours dans le cadre de la cité.

    Bref, pensant que tu défendais la position de Didier Goux, c'est à dire la position inverse du "tout politique", j'ai légèrement aligné l'idée, la poussant plus avant.

    Ce n'était pas le cas alors, et nous sommes dans un dialogue de sourds. Mtislav qui est le meilleur traducteur pour sourds de la galaxie peut nous aider...

    Maintenant, quand je dis que "tout est politique", je veux signifier qu'en effet, tout est constitutif de la cité : structurellement. On ne peut s'en exonérer. Comment aujourd'hui (hop, Didier Goux fait un bond sur son canapé) penser que notre consommation n'est pas hautement politique ? Entre autres choses.

    Heureux donc que tu penses ce que tu dis...

    Ce qui est amusant maintenant, c'est que l'on se rend compte que les hommes politiques ne font plus de politique depuis longtemps (depuis les calendes grecques ?), ils barbotent dans un jus qui, très lentement, délite la structure sociale, oppose les uns aux autres, détruit les espaces de forum...
    etc... ou passent leur temps à se chicaner les ergots, à mettre en avant de l'intérêt général leurs intérêts particuliers (les leurs et ceux de leurs potes).

    ---

    Nicolas,

    mais je suis gentil ; c'est juste un débat très intéressant à mon avis...

    ---

    Didier,

    j'en ai une autre : pourquoi changer d'idée si ce qui est vrai avant l'est toujours aujourd'hui et le sera de tout temps ?

    RépondreSupprimer
  27. Les hommes politiques "tout en haut" ne font plus de politique ? Sur l'autre blog de l'ami Nicolas, je crois que nous sommes quelques uns à penser que la bataille des égos a remplacé celle, naïve sans doute, des idées. Donc qu'ils ne fassent plus de "politique", au sens de "mais comment les gens de la cité pourraient ils vivre mieux", je le pense totalement.

    C'est pour ça que je suis d'accord avec l'expression "tout est politique", mais politique dans le sens noble du terme. Naif aussi, mais des fois, surtout après 20 heures et des réunions de "vie de la cité" justement, j'aime bien être un peu naif...

    Après, comme j'ai pas plus envie que ça de polémiquer (et comme je n'ai pas forcément l'impression non plus que le dialogue est de sourd, parce que justement ne connaissant ni Dorham ni Didier, je discute avec eux en toutes candideté... (pas avec Mtislav, pas envie de me faire tacler la carotide après une dure journée de labeur, demain peut être ^____~)), je vous souhaite une bonne soirée à présent... Envie de manger (et gros dodo après, le monde tournera bien sans moi aussi je suis sur, non ? ^__^)

    Bonne soirée à tous

    RépondreSupprimer
  28. Dorham : j'ai beaucoup de respect pour les vérités anciennes : ce sont les pompeuses sottises anciennes qui me font marrer, quand elles resurgissent. Et parmi celles dont j'ai croisé la route depuis disons 35 ans, le "tout est politique" était une des plus savoureuses. Pour être à son meilleur, la formule doit être assénée d'un ton péremptoire, définitif, et accommodée comme suit :

    « De toute façon, TOUT est politique ! »

    (Vous les sentez bien, les accents toniques, là ? Ils sont très importants !

    Bon allez, remettez-nous le Cuarteto Cedron et reprenez un peu de salade de riz...

    RépondreSupprimer
  29. Gosh ! j'ai laissé ma parenthèse ouverte ! Ça aussi c'est politique (l'ouverture, le refus de clore le débat, gnin gnin gnin...).

    RépondreSupprimer
  30. Je soutiens la motion qui nous donne le droit (le devoir) de raconter des conneries sur un blog, même plus ou moins politique ! ;o)
    Et puis, est-ce qu'ils se gênent les politiques pour en raconter ? Et même que, parfois, ils tentent de nous faire croire que c'est la vérité ! ;o))

    RépondreSupprimer
  31. Didier Goux,

    blablabla.

    Une dernière fois, je schématise : étymologie, origine du concept, évolution philosophique cf La République de Platon.

    Après, forcément, si vos seules références sont de vieilles AG à la noix de chevelus défoncés au peyotl...

    (c'est marrant, vous répondez toujours à coté, ça vous emmerde l'argumentation, passons direct à la petite phrase lapidaire).

    (c'est chiant)

    RépondreSupprimer
  32. Dominik,

    Je peux te laisser avec Dorham et Goux. Fais le ménage...

    RépondreSupprimer
  33. "je médite, à compte d’auteur". Une perle. Je fais bien de tout lire les billerts.

    (contrairement à ce que certains tauliers Kremlinois voire Bicêtrois peuvent laisser entendre oui je suis rancunier alors)

    RépondreSupprimer
  34. Sinon, j'aurais bien dit : tout est politique, sauf la politique.

    RépondreSupprimer
  35. Ah non


    (je n'ai pas le commentaire très leste, ce matin).

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !