16 mars 2009

Des liens, Suzanne !


Suzanne vient d'ouvrir un blog réactionnaire.

Il faut maintenant que je lui apprenne à mettre des liens vers mon blog pour me donner des points dans les classements machin.

Chère Suzanne,

Sélectionner le mot sous lequel vous voulez carrer un lien. Puis cliquer sur le machin au bout de la flèche rouge. Hop.

N'oubliez pas d'enregistrer votre blog dans le machin d'enregistrement.

Grosse bises
Cordialement,
Nicolas

13 commentaires:

  1. Flagrant délit de mauvaise fois gauchisante : RIEN ne permet d'affirmer que ce blog sera réactionnaire.

    (Mais je forme des voeux pour...)

    RépondreSupprimer
  2. Didier,

    Vous n'avez pas vu son premier billet ?

    RépondreSupprimer
  3. "Le merle moqueur", il y a déjà un blog qui s'appelle comme ça. S. pourra toujours se rabattre sur "Le mâle moqueur". "Le mail au moteur lui conviendrait pas mal non ?

    RépondreSupprimer
  4. Heureusement qu'elle a un coach attitré et de bon aloi, il y a effectivement un tas de réglages à revoir sur ce blog !
    Le code machin bidule pour valider les commentaires et d'autoriser les commentateurs en nom+url pour ceusses qui ont plusieurs identités en ligne, par exemple.
    Il manque aussi d'écrire un vrai premier article !!!
    :-)))

    RépondreSupprimer
  5. Va falloir qu'elle se mette au boulot !

    RépondreSupprimer
  6. Mais arrêtez de lui mettre la pression, sinon elle va appeler les "Femmes engagées" à son secours !

    RépondreSupprimer
  7. Tu es un Maitre pour nous Nicolas ^__^ (grand ganadéblog)

    RépondreSupprimer
  8. Ah comme la moquerie du merle est facile...
    Le seul merle moqueur festif digne de ce nom ; j'y buvais du rhum arrangé avec en fond sonore quelques grosses daubes des années 80 qui permettait de supporter la lourdeur (pas que du rhum) il y a quelques années...
    Pas si loin d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  9. Suzanne, je ne la vois pas du tout comme un réac. Ce n'est pas parce qu'on est attaché à certains principes qu'on est réac tout de même. Parce que je le suis aussi. Et, hanhanhan, je ne le suis pas, même si Didier Goux en mouille ses draps chaque nuit.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !