27 janvier 2011

Twitter : juste un endroit où on peut discuter avec le monde entier

Je vous invite à lire le talon billet d’Achille à propos de l’influence de Twitter avant de lire le commentaire que j’en fais ici. Il a raison sur les deux points essentiels :
-         il ne faut pas compter sur Twitter pour générer du trafic,
-         on est submergés d’informations : on ne clique plus.

Comme j’utilise bit.ly (contrairement au vieux) pour twiter, je ne peux que confirmer : chaque twit provoque assez peu de « clics ». Je l’ai déjà dit ici : les gens cliquent surtout quand je mets des liens vers mes billets ou quand je mets un lien vers un copain qui a mis une photo de moi tout nu devant un Vittel menthe.

En fait, mes abonnés viennent pour moi, pas pour les machins que je pourrais « curatorer ». Ainsi, sur les 20 derniers liens que j’ai twités, le nombre de clics moyen est de 8,6. Chacun de mes liens est « cliqué » par un de mes abonnés sur 220. Dérisoire.

Ne soyons pas chien, si je mets un lien vers un billet d’un blog qui a 50 visiteurs par jour, je lui augmente son chiffre de près de 20%. Joie pour lui. Un grand pas pour l’humanité.

Ainsi, la conclusion d’Achille pourrait être parfaite : « Même si cela parait évident, Twitter n’est pas un outil de promotion des blogs, mais juste un endroit où on peut discuter avec le monde entier. »

Elle pourrait être parfaite, à deux exceptions près :
-         les bons billets sont très RT et arrivent aux oreilles de twittos très zinfluents, les peu qu’il reste,
-         Twitter est devenu incontournable pour les machins qui l’utilisent pour mesurer « la popularité » des billets, comme Wikio pour ce qui me concerne puisque c’est le seul truc que j’utilise pour mettre mes blogs en avant.

Ainsi, pour la diffusion des informations, Twitter n’est qu’une mode. Bientôt sera venu le temps des curators. Quelques gugusses seront reconnus pour l’information qu’ils trouveront dans les blogs ou la presse en ligne sur des sujets précis.

Hier, je parlais de mon jeune collègue qui suit les comptes Twitter de quelques pointures. J’imagine très bien Sébastien Chabal, à la retraite, développer son propre site où il balancerait des liens vers des informations qu’il juge intéressantes, suivi par des dizaines de milliers de gugusses lassés de la presse ordinaire, de la presse sportive généraliste, de la presse sportive spécialisée et de la presse people, trouvant dans « Chabal.com » un bon compromis entre ce qu’il faut savoir et la tonne d’informations disponibles.

Un jour, Chabal donnera son avis sur les dépêches qu’il met en avant et laissera les gens commenter ses news. Il aura réinventé le blog. Mais j’en parlais déjà récemment ici-même en concluant : la boucle est bouclée.

Revenons à Twitter et à Achille.

« Même si cela parait évident, Twitter n’est pas un outil de promotion des blogs, mais juste un endroit où on peut discuter avec le monde entier. »

« Juste un endroit où on peut discuter avec le monde entier. »

Ca me va bien. Twitter a eu la bonne idée, contrairement « aux autres » (Facebook, Friendfeed, Google Buzz, …). On parle souvent de son extrême simplicité qui arrive à séduire tout le monde, en permettant les nouveaux venus à se sentir chez eux en quelques heures… Il faut surtout noter la limitation à 140 caractères qui rend une « TL » lisible et supportable.

« Juste un endroit où on peut discuter avec le monde entier. »

On est d'accord, Achille !

(photo)

14 commentaires:

  1. Je suis entièrement d'accord !
    Longue vie à Twitter, billet for instructif.

    RépondreSupprimer
  2. Pas d'accord ! Twitter est avant tout un outil de veille (en plus du lecteur de flux rss !)...

    Si vous êtes là pour tchatcher, retournez sur MSN ;-)))

    RépondreSupprimer
  3. je trouve bite lit compliqué et en anglais donc pour la paramétrage ce n'est pas simple. Evidemment si un blogueur geek faisait un billet explicatif...

    RépondreSupprimer
  4. Yann,

    Je ne peux pas (j'ai créé mon compte bit.ly avant que Twitter soit interdit par le proxy de ma boite).

    Dada,

    Non. Non. Non. "On" a essayé de transformer Twitter en un outil de veille. Mais tout a une fin... Les patrons de Twitter qui refusent de vendre sont fous, dans un an on en parlera plus parce qu'un gugusse aura trouvé un machin à mi chemin entre "paper.li" et Twitter (par exemple). Twitter n'existera plus que comme un outil de papotage et de rencontre entre les gens.

    Un machin sans modèle économique ne peut pas vivre... on ne peut pas multiplier les appels de fonds, un jour au bout de 5 ou 10 ans, les investisseurs vont retirer leurs billes.

    RépondreSupprimer
  5. Yann mon gran chenu tu devrais essayer le truc a racourcir les URL de Google :

    http://goo.gl/

    tu met ton adresse et il te sort un lien

    ton niveau d'anglais ne devrait pas trop en souffrir ;o)

    RépondreSupprimer
  6. Lolo,

    Bit.ly a d'autres avantages...

    RépondreSupprimer
  7. Ouep ! Bit.ly c'est plus mieux !

    Cf. ces merveilleux billets => http://bit.ly/6uhHqk / http://bit.ly/cA17Jp

    RépondreSupprimer
  8. Juste pas d'accord avec le mot "juste".

    C'est vrai, Twitter est formidable pour parler à tout le monde.
    Mais twitter et ces nombreux outils annexes sont là AUSSI pour partager du contenu du monde entier et à tous le monde.

    Pour ma part, avec mon compte Twitter @Adngold , je partage plus du contenu que je ne discute.
    Ce compte à généré plus de 450 Followers en seulement 3 mois > http://twittercounter.com/compare/Adngold/3month/followers

    Maintenant LIBRE à moi de dialoguer avec qui je souhaite, mais je sais également être OUVERT au dialogue quand on me le demande. (Je ne suis pas un "robot" ou "bot")

    D'accord également par le fait, qu'un blog ne peut seulement avoir du trafic par le biais de Twitter. Mieux vaut avoir un bon référencement.

    Pour conclure, Twitter est un outil formidable et est fait pour tous et par tous. A toi, à vous, de choisir avec qui et pourquoi.

    Ps: J'ai bien-sûr partagé ton post sur mon compte Twitter, et souvent d'autres de ton blog qui régulièrement permet un débat sur des sujets d'actualités.

    André

    RépondreSupprimer
  9. André,

    Merci pour tes précisions. Nous parlons (en fin, je parle, je ne suis pas porte-parole d'Achille) en tant que blogueurs, pas en tant que Twittos.

    Pour être précis, je "dis" aux blogueurs de ne pas compter sur Twitter pour leurs blogs (certains dépensent une énergie incroyable à promouvoir son blog alors que la seule solution est de faire du bon contenu).

    Dans cet esprit, le juste n'est pas "péjoratif" dans la mesure où "discuter" contient aussi l'échange d'informations.

    N.B. : Et je ne t'ai jamais remercié pour tous les RT que tu me fais... (étant abonné à Backtweets, je vois tout...) Donc, je le fais maintenant : merci !

    RépondreSupprimer
  10. "Nous parlons.....en tant que blogueurs, pas en tant que Twittos."

    je pense que c'est pareil, Twittos ou Blogueurs "si tu intéresses pas par tes tweets ou ton blog, tu n'es pas suivi ou lu" CQFD ;)

    Continue comme çà ;) A bientôt

    RépondreSupprimer
  11. André,

    Je m'y intéresse, juste après ce billet, j'en ai fait un pour présenter un outil aux blogueurs pour suivre leurs twits !

    Je dis juste que beaucoup de blogueurs sont trop préoccupés par le suivi de leur visibilité que par le contenu.

    Ils font ainsi des billets mal goupillés, mal attifés, ...

    Regarde PMA : je viens de faire un billet pour répondre à l'Hérétique qui lance une charge idiote. Je ne peux pas laisser ce billet en une de mon blog pour la nuit, je prépare donc un billet qui va le faire descendre d'un cran "en urgence"... C'est uniquement après que j'irai voir mes backtweets et RT quelques trucs, voir mon compteur de visites.

    Tout ça prend beaucoup de temps et les blogueurs oublient l'essentiel : les billets.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai lu http://www.jegoun.net/2011/01/je-peux-avoir-la-paix-merci.html

    Ouais, je comprends, je ne suis pas près de le suivre à lui... Le "pathétique ;)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !