09 août 2009

Faut-il virer les commentateurs indésirables ?

Quand on est blogueur, avoir des commentaires aux billets est le pied. On ne s’étendra pas sur le pourquoi.

Il y a différents types de commentaires. Pour ma part, je commente souvent avec une connerie, juste pour dire que je suis passé, que j’ai lu, … Et que je ne désapprouve pas. Il y a aussi les commentaires sérieux (ça m’arrive !).

Et il y a les chiants. Qui peuvent être dans une de ces catégories.

Le bon troll de base. Bien à droite qui casse les propos avec une éternelle rengaine Sarkozyste. Tiens ! Je suis tombé sur un beau, chez Elmone, pour un de ses vieux billets. Je profite de l’absence du taulier pour tailler une bavette avec le type. Il est con. Un lecteur neutre (ça n’existe pas) pourrait réfléchir pour savoir qui de nous deux a raison mais l’imbécile (j’utilise ce mot en hommage à Suzanne) oublie que seuls Elmone et moi lisons les commentaires… Il s’enfonce donc naturellement dans le ridicule (pendant que j’énerve Elmone en répondant à ses trolls).

Il y en a d’autres.

Tiens ! Le Pierre Robes Machin et une certaine Marine, qui me viennent de chez Didier Goux mais qui n’ont ni l’écrit ni l’humour (ni, probablement, la descente). Je trouvais qu’ils gâchaient l’ambiance chez moi, j’ai eu un mal de chien à leur faire comprendre qu’ils n’étaient pas les bienvenus et que je ne souhaitais pas les revoir. Ma démarche est légitime (mais on pourrait en discuter, toujours est-il que c’est MON blog). Le problème est éternel : comment faire comprendre à un con qu’il est con ?

Mais… L’objet de mon billet n’est pas de décrire ces phénomènes de foire mais une autre catégorie. Il s’agit de ceux qui sont globalement d’accord avec vous mais qui vous gâchent aussi l’ambiance.

J’ai eu beaucoup de mal à virer Bibi dont la prétention m’exacerbait alors qu’il dit des trucs raisonnés… J’ai eu un peu de mal à virer BA. Lui, prenait mon blog au moins une fois par jour, pour en tribune et choisissait les sujets qu’il voulait aborder dans les commentaires. L’air de me dire « toi qui a un blog, tu aurais du parler de ça ». Des tartines ! J’ai réussi. Ils ne viennent plus chez moi. Vous les retrouverez, à l’occasion, dans les commentaires de quelques copains, comme Le Coucou.

Il y a enfin, parmi « vos partisans », une dernière catégorie. Dans les commentaires à mon billet sur « les 19 taxes de Sarkozy », un gugusse (Bob) vient me chercher sur un détail technique à propos d’une des taxes. Nous nous « engueulons » respectivement (a priori, nous avons tous les deux raisons… éternel dialogue de sourds). Cet discussion fait partir le fil de commentaires dans le mauvais sens : dans la mesure où un des 19 points est âprement négocié, le fond du sujet (à savoir la création de plein de taxes par Nicolas Sarkozy) est complètement occulté.

Globalement, ce Bob va totalement à l’encontre de la crédibilité de mon billet alors qu’il partage mon point de vue sur l’aspect global du sujet.

Comment faire comprendre à ce genre d’andouilles (Bob, BA, Bibi, …) qu’ils nuisent « à la cause » en communiquant complètement de travers ?

33 commentaires:

  1. Il y en a plein que j'aurai aimé virer, mais certains ont fini par se lasser. Et j'ai fini par me dire que je n'y pouvais rien: en gros on choisi les blogs qu'on lit, pas ceux qui nous lisent.
    Les commentateurs chiants, je ne leur répond pas, ils finissent par se lasser.

    RépondreSupprimer
  2. Eric,

    Putain, t'es vachement rapide !

    Ta stratégie est la bonne. Mais j'ai l'habitude de répondre à tout le monde, donc on se retrouve avec un cercle vicieux, comme ce qui s'est passé avec Bob...

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas, le troll peut etre utile par exemple pour rebondir sur ses arguments dans un billet secondaire où tu l'achèves à coup de pelleteuse.

    Oui, le troll peut etre une source d'inspiration. Par exemple on m'a enchainé dans un truc "si j'étais de droite": j'aurai pu faire un copier/coller des conneries de mistral. Mais en lisant les horreurs, j'ai eu bcp de mal à commencer le copier/coller.

    Sinon dans dotclear, le système que j'utilise on a un détecteur de vérole : si l'@ IP de l'auteur du commentaire est vérolée ou a servi a envoyer du spam => PAN, le commentaire est mis de coté, dans la liste des "indésirables".

    Ce qui permet dans certains cas, de remettre un coup de pelle au troll qui a la vérole.
    http://sn.im/piyxv [www_intox2007_info]

    RépondreSupprimer
  4. Dagrouik,

    oui mais je parle des trolls "de gauche", ton Made, mon Bob,...

    RépondreSupprimer
  5. Moi j'ai qu'un troll, et il boit beaucoup de bières...

    RépondreSupprimer
  6. Oula, ne pas commenter ce billet, risque de catégorisation désagréable.


    (euh: humour, smiley, tout ça hein ^__^)

    RépondreSupprimer
  7. Si j'ose dire, c'est un problème de blogueurs nantis ça! Ceux qui croulent sous les commentaires. Il est rare que ce soit le cas chez moi… Ainsi, j'accueille BA sans trop râler, parce qu'elle a fini par raccourcir ses commentaires (je pense qu'il s'agit d'une femme, puisque une Mme BA joue à mes rébus).
    À vrai dire, ce sont surtout les anonymes qui m'énervent, pour ma part.

    RépondreSupprimer
  8. @leooucou Bah, si ce sont des anonymes type anonymous ou 4chan, c pour la "bonne" cause...

    RépondreSupprimer
  9. vous me direz, ils ne viennent certainement pas commenter des blogs gauchisses ;-)
    bon, j'arrête, je vais me faire virer par le taulier

    RépondreSupprimer
  10. Laetsgo,

    oui, mais il est un peu différent.

    Gularu,

    ton vieux ?

    Ferocias,

    vu ton commentaire, à l'instant, sur mon blog bistro, tu es toujours bienvenu !

    Le Coucou,

    c'est effectivement un trucs de nantis, un peu comme un type qui se plaint de la consommation d'essence de sa Ferrari. Il n'empêche qu'avec le ton de mon blog, j'ai depuis le départ des commentateurs que j'aimerai éviter. Et oui, BA ne se comporte pas chez toi comme il le faisait chez moi, ce que j'expluquais à @dagrouik sous twitter.

    RépondreSupprimer
  11. Bon, je suis allé voir sur mon blog Nicolas.

    J'aurais pas eu ta patience et ta pertinence.

    J'ai d'ailleurs beaucoup de mal à raisonner en ce moment...

    RépondreSupprimer
  12. Mes frères, Dieu nous recommande d'aimer tous nos commentateurs, y compris les indésirables : c'est par cette voie qu'un jour vous serez accueillis dans sa maison.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai essayé de demander sur twitter, à toi et à Dagrouik comment vous savez que BA est un homme, mais twitter refuse à nouveau de marcher pour moi.

    RépondreSupprimer
  14. Elmone,

    ah ! Tu lis ton blog maintenant ?

    Didier,

    vous, gardez vos cons. Quand je les vois, je l'imagine que vous pourriez utiliser ma blogroll pour troller mes potes.

    RépondreSupprimer
  15. Nicolas: je vous donne tort pour Marine et Pierre RR. C'est un point de vue carrément subjectif, évidemment, mais je trouve certains de vos commentateurs plus pénibles, infiniment plus stupides. (Si tant est que les deux précédents le soient, ou le fussent.) Evidemment, après que vous les avez virés une fois, ils ont eu tort de s'incruster, mais je crois qu'ils pensaient qu'il y avait un malentendu.
    Chacun voit midi à sa porte. Le gros méchant, l'intolérant, c'est l'autre. Quand Farid L débarque avec ses "islam for ever" et "salut les losers", il balance ça à des affreux colonialistes acteurs du martyre des palestiniens, un truc dans le genre. Pareil avec mes sociologues ou free-lance reporters islamophiles qui s'estiment "salis" en me répondant, en discutant avec moi -et je gage qu'ils sont sincères- et me censurent sur leur blog à eux.

    Rien ne vaut un bon troll pour animer les commentaires. Un trublion, un histrion, un con de première bourre, un agressif qui s'en prend toujours à la mauvaise personne et ne comprend rien à rien, une folle lyrique, une personne intéressante et cultivée mais qui tombe souvent du côté où elle penche, ou dit un mot de trop, celui qu'il ne fallait pas dire, bref quelqu'un qui fait réagir, quoi.

    Le pire commentateur, c'est le visqueux, l'obséquieux qui vous porte aux nues, qui parle tout le temps de lui et se plaint du peu d'attention qu'on semble lui porter. Je n'en ai jamais eu, ouf.

    Une remarque : vous pouvez atterrir sur un blog hyper réac et pire encore et laisser un message assassin ou très ironique sur un post qui réclame le baptême et cent prières pour des embryons de six semaines, vous ne serez pas censuré. Les champions de la censure, ce sont les blogs islamogauchisto-féministes.

    RépondreSupprimer
  16. Le coucou,

    pour twitter, je ne sais pas. Et pour le sexe de ba, je ne sais. J'emploie le masculin parce qu'a priori, c'est UN être humain.

    RépondreSupprimer
  17. (zut, je voulais faire des liens, j'ai oublié. J'aurais mis mon blog en lien sous "folle lyrique")

    RépondreSupprimer
  18. Mes seuls trolls viennent de chez toi, c'est un repaire de réac tes blogs.

    RépondreSupprimer
  19. Oui, je lis mon blog Nicolas.

    Mais uniquement quand je suis chez moi, je n'ai pas (comment vous appelez ça déjà ?) de rallonge assez longue pour prendre l'ordi dans la voiture.

    RépondreSupprimer
  20. Rimbus,

    c'est ce qui fait le charme de mes blogs.

    Suzanne,

    j'aime bien tout le monde ! Vous et Didier avez trouvé le bon ton pour être des "personnages" de mes blogs. Marine et PRR, jamais. Leurs commentaires négatifs n'étaient jamais drôles alors qu'ils croyaient l'être.

    C'est une question d'ambiance générale. A la limite, mes commentateurs gauchistes neuneus font partie du décor !

    RépondreSupprimer
  21. Vire-les tous et basta !

    Merde, il va me virer avec !!!

    RépondreSupprimer
  22. tu sais c'qu'ils te disent les commentateurs gauchistes neuneus ?!

    RépondreSupprimer
  23. Dominik,

    je peux pas virer tout le monde, non plus.

    Gaël,

    je parle des gauchistes, pas de ceux vendus aux collectivités territoriales.

    RépondreSupprimer
  24. Putain ! Suzanne, c'est vraiment la meilleure des meilleures ! Et elle vous arrive de chez moi, j'vous f'rai r'marquer...

    RépondreSupprimer
  25. Oui, mais je l'ai attirée chez moi en l'insultant copieusement.

    RépondreSupprimer
  26. Je viens de relire les commentaires et, à moins que certains n'aient été effacés, j'avoue avoir été surpris de ta virulence soudaine. Ce n'est que mon avis, hein..

    RépondreSupprimer
  27. Homer,

    Je n'ai viré aucun commentaire et ma virulence n'est pas soudaine.

    Tu peux chercher dans l'historique de mon blog, j'ai toujours détesté les commentaires abrutis qui me minent ! Tiens ! Rappelle toi l'épisode Scheiro, chez toi...

    Un billet, c'est du boulot. Je les rédige assez vite mais il me faut une espèce d'hyperconcentration... Quand un type fait un commentaire déplacé (je n'ai pas dit critique, je suis ouvert, juste déplacé), j'ai l'impression qu'il néglige mon boulot, qu'il s'en fout, et qu'il vient juste en profiter pour sa propre gloriole : ça m'énerve !

    RépondreSupprimer
  28. Bah, tu réponds une fois par politesse et puis tu regardes le gars courir tout seul dans son commentaire, c'est assez drôle !
    Cela dit, c'est vrai que tu es gâté en commentateurs limites toi. Number one oblige !
    :-))

    RépondreSupprimer
  29. Alors là, franchement, je sais pas de quoi tu te plains. Parce que tu as beau être le neumbeurouane, tu n'as rien (et moi non plus) qui puisse se comparer à Made ou asse42, et j'en passe des meilleurs que Ronald se traine comme autant de casseroles, le pauvre. franchement, c'est à vous dégouter de faire du ségoblogging (pour ceux que ça aurait tenté).

    Au fait, c'est moi ou la mode du "preums" a fini par passer ?

    RépondreSupprimer
  30. Dedalus,

    Tiens, oui ! On oublie le prem's. Je faisais ça quand je ne savais pas quoi commenter, maintenant, je ne commente plus...

    J'ai Made, aussi... Et quelques autres...

    Poireau,

    Depuis toujours, pas depuis la première place (mon ton inspire la connerie).

    RépondreSupprimer
  31. @dedalus : oh tu sais j'ai travaillé avec de vrais fous, je parle de travail salarié. Et crois moi, ça te forme l'esprit. Donc les cinglés qui s'agitent frénétiquement derrière leur écran, j'imagine ce que ça peut etre.

    Asse42 a passé un temps dans le filtre à spam pour le calmer. En cas de récidive, il se fera filtrer proprement (commentaire effacé d'office).

    Made va bientôt se faire traiter de folle si elle persiste dans ses obsessions à tout ramener à du TSS (tout sauf Segolène) ou à Martine Aubry sans essayer de comprendre un peu plus de choses...

    Tu devais aller lire le blog de Moscovicieux: il traine aussi des gros boulets. Tellement gros qu'il a falli jeter l'éponge.

    RépondreSupprimer
  32. Dagrouik,

    Dès que tu as eu le dos tourné pour écrire se commentaire, Made est intervenue chez toi...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !