30 août 2009

Gauche de con bas

Ce que j’aime bien, avec les commentaires sur le Wikio et les comptes rendus de soirées de blogueurs, c’est leur côté totalement neuneu. Je remercie d’ailleurs les absents malgré eux comme Nemo ou Poison de participer à l’allégresse générale ! Je remercie la production, mes parents, et tous les copains qui me remercient donc je me remercie aussi histoire de suivre le mouvement.

Souvent, lors de sortie du Wikio, des polémiques s’enchaînent (j’aime bien y participer). L’arrivée de Poppyrose en tête du classement avait déclenché les foudres des blogueurs, notamment des geeks puisque le premier d’entre eux perdait LA première place… Mais tout le monde à compris que dans « réseau social », il y a « réseau » et « social ». Du coup, quand PMA a ravi la première place, personne n’a ronchonné. J’ai raté une polémique…

Il ne reste plus que quelques crétins qui n’ont pas encore compris que la blogosphère devait aussi être un lieu de convivialité : ça n’empêche pas de défendre ses idées ! Que c’est justement en faisant un lien sur un billet dont on contexte l’argumentation que l’on peut faire progresser les débats, semble impossible à assimiler pour eux.

Ce qu’ils savent faire : insulter, toujours insulter, … Ils en font des belles phrases et se croient au dessus du lot, plus intelligents que les autres. C’était bien le problème de la « vieille blogosphère » : tout le monde se croyait plus intelligent que tout le monde. Mais on s’en fout. Qu’ils restent isolés, à pleurer dans leurs coins.

Mais ça ne les autorise pas à insulter mes amis.

46 commentaires:

  1. Tiens, je n'avais pas vu... Merci de la défense.

    Enfin, se faire insulter par des gens de peu d'intérêt (fote d'ortographe ou pa), n'est pas un honneur ?

    Non, ce n'est jamais agréable de se faire insulter. Nous sommes toujours le con de quelqu'un d'autre, mais ce n'est quand même jamais agréable de se faire insulter. Surtout par le web...

    Tu as raison, c'est le problème d'une certaine blogosphère. Qu'on ne rencontre pas en vrai, aussi parce qu'on en a aucune envie ? Qu'irait on faire avec une personne qui ne prône que "le combat", alors que le rassemblement (aussi autour d'une bonne bière) est tellement plus profitable ?

    Enfin, merci de ton billet Nicolas.

    Et pour l'autre, en face, rien à rajouter. Je découvre son blog via ton lien. Bon, on y passera pas le weekend.

    Et on passera quand même un bon dimanche ;-)

    RépondreSupprimer
  2. ce n'est pas le seul mais ça méritait d'être dit..

    RépondreSupprimer
  3. FalconHill,

    De rien ! A oublier...

    Marc,

    C'est FalconHill qui se fait insulter mais au final, c'est moi qui en prend plein la gueule, car tout part des liens, du Wikio, de la soirée...

    Mais tu as raison. Ce n'est pas le seul con aigri et je devrais gueuler plus souvent.

    RépondreSupprimer
  4. arf, c'est bien en même temps il en faut des piliers comme ça pour se rappeler que toute la blogosphère n'est pas sympathique

    RépondreSupprimer
  5. j'essaie juste de positiver :)

    Falconhill bienvenue dans la VRAIE blogosphère de gauche de con bas :)

    RépondreSupprimer
  6. Gael : merci de la bienvenu :) je préfère la notre, de blogosphère :) (et je comprends qu'il y ait des personnes qu'on ait envie de laisser loin... très loin)

    Sinon c'est vrai. Je me fais insulter, mais c'est quand même le taulier qui en prend aussi plein la gueule... Et finalement, "notre" vision de concevoir le blog, la blogosphère. Et quelque part la politique : on ne convainc pas les autres en les insultant... Et gagner une élection comme ça, ça parait trèèès difficile.

    Enfin, positivons. Y a des choses plus graves.

    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  7. Bravo Nicolas.

    Ca fait plaisir à lire.

    RépondreSupprimer
  8. FalconHill,

    Ses liens n'étant pas dans les flux, je n'ai lu que ce billet parce que le titre était insultant pour toi... Merci...

    Nemo,

    Merci ! C'est le but ! On n'a pas oublié les grands absents.

    RépondreSupprimer
  9. Et je me répète : aucun des grands absents ! Pas que vous deux, tous ceux qui ont eu un empêchement de dernière minute comme Olivier ou Luc.

    Mais je vais arrêter d'en citer car je vais en oublier...

    RépondreSupprimer
  10. Nicolas, vous devriez tenir un bistro. Un café-restaurant-guiguette avec une grande terrasse, deux trois chambres pour les amoureux ou les visiteurs lointains, deux trois ordinateurs pour noter vos brèves de conteur. Vous perdez trop de temps, loin du bar et du Net.

    RépondreSupprimer
  11. Suzanne,

    Vous, avec Didier, je vous suis à la trace dans les blogs de mes potes (notamment Rimbus, l'autre jour).

    Vous devriez me payer une bière, j'ai oublié de vous insulter.

    RépondreSupprimer
  12. Nicolas : je vous en paierai un tonneau avec un grand plaisir, mais insultez moi, Nicky, j'aime l'amour qui fait boum !

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  13. @Nicolas : je trouve ça sans grand intérêt quand la blogosphère se commente elle même, pour dénigrer d'autres blogueurs. Genre Suzanne qui fait un billet bizarre sur mon article ironique sur Sarko, en me supposant phallocrate… Ce qui est triste c'est l'attitude de venir polémiquer avec les gens et de les insulter, de venir faire de la provocation gratuite, puis de faire des billets pour casser les autres...
    Tout cela est assez négatif et n'apporte pas grand chose.
    Falcon et moi on est au-dessus de ça (et on est pas toujours du même avis, ce qui nous empêche pas d'avoir de la sympathie).

    @Falconhill : La bise, Fabien !

    RépondreSupprimer
  14. Rimbus : ne pas être d'accord avec ce que vous écrivez, et l'exprimer poliment, c'est être un troll et vous insulter... ben dis donc ! et si "matrice à féconder convenablement" n'a pas un p'tit goût de sexisme, c'est qu'on n'a pas la même perception de ce qu'est le sexisme.
    Et puis, vous pourriez me répondre directement, plutôt que de pleurnicher sur le blog des autres, non ? pauv'chou incompris, va...

    RépondreSupprimer
  15. (j'aime bien le style "hein ,nous on est copains et l'autre elle est méchante...")

    RépondreSupprimer
  16. Suzanne,

    je n'ai pas l'habitude d'insulter les vieilles dames. Cela dit, vous n'êtes pas objective, on dirait une communiste. C'est moi qui parle de Rimbus dans la réponse que je vous fais. Il est juste qu'il me réponde plutôt qu'il aille répondre à vos provocations sans intérêt.

    RépondreSupprimer
  17. Rimbus, tout à fait d'accord sur toi.

    Enfin, certains sont trèèèès petit, et ne peuvent exister que par l'insulte. Pas très important au final.

    Merci et bon dimanche :))))

    RépondreSupprimer
  18. @Nicolas : précisément, je ne réponds jamais à la provocation, ce serait rendre un trop grand honneur au provocateur.

    @suzanne : puisque vous voulez une réponse directe, je répète que prendre au pied de la lettre un billet ironique, c'est signifier que vous cherchez la petite bête. Je ne viens pas vous emmerder sur votre blog, moi, foutez moi la paix (mais je sens que vous préférez la guerre).

    RépondreSupprimer
  19. Mais j'ai insulté QUI et QUAND, sur ce coup ? C'est dingue, ça, allez donc lire les commentaires !Il suffit que X dise "elle m'a insultée", et les potes de X répondent "hou, qu'est-ce que c'est vilain, d'insulter, c'est pas bien du tout..."

    Provocations sans intérêt...

    Je veux bien. Parlez donc des femmes de vos adversaires politiques comme "matrices à féconder", c'est normal, c'est de bonne guerre, finalement...
    Eh bien, je sens que je ne vais pas beaucoup les lire, les blogs politiques.

    RépondreSupprimer
  20. Ou alors, c'est que contredire = insulter.
    Relever une parole qui vous semble raciste, sexiste = insulter.
    En ce cas...

    RépondreSupprimer
  21. Et, Rimbus, il suffisait de le dire explicitement: je ne vais pas embêter sur leurs blogs les gens qui me demandent de ne pas y intervenir.

    Par contre, sur mon blog, je peux citer et critiquer qui je veux. (encore heureux !) Et si je pense que Machin a écrit un truc critiquable,voire très très con, ça ne fait pas forcément pour moi de Machin un con.

    RépondreSupprimer
  22. ..."Que c’est justement en faisant un lien sur un billet dont on contexte l’argumentation que l’on peut faire progresser les débats, semble impossible à assimiler pour eux." (Nicolas)

    Et, c'est bon, j'arrête.

    RépondreSupprimer
  23. Ca y est, vous me l'avez énervé !

    RépondreSupprimer
  24. Pas lu les commentaires :
    Le plaisir de rencontrer Falconhill (et madame) n'a d'égal que mon peu d'intérêt pour le blogueur insultant…
    :-))

    RépondreSupprimer
  25. Nicolas : non, je n'ai insulté personne, juste émis une opinion critique sur une façon de parler des femmes que je trouve étonnante pour quelqu'un qui se dit de gauche, et qui, plutôt que me répondre, vient se plaindre ici. Mais bon, tout est écrit,et chacun peut se faire une idée.

    Je ne suis pas énervée, plutôt un peu fatiguée de cette façon de faire de la politique sur les blogs. Dénigrement, insultes, coups bas, moqueries graveleuses sur le sexe, l'âge, le physique des adversaires... ça fait un peu marécage, ça vole bas, mais j'en ai déjà parlé, c'est un de mes rabachâges de personne âgée, n'est-ce pas.... Et, concernant les blogueurs entre eux : on critique celui qui insulte quand il insulte ses amis, tout en insultant soi même ses adversaires dès que l'occasion se présente, et tout en condamnant l'insulte comme mode d'expression.... bof bof bof.

    RépondreSupprimer
  26. (but Falcon hill est une personne adorable et hyperpolie, et l'abominable Poireau, lui-même, quoi qu'on lui dise, reste abominablement courtois)

    RépondreSupprimer
  27. Poireau est un type bien (et sa copine aussi).

    Et sinon oui, c'est pas top d'être insulté, mais ce n'est pas grave non plus. Ca ne me dérange pas d'être insulté par des gens pour qui je n'ai pas une grande considération (quelqu'un qui veut convaincre par le "combat" ne me donne pas envie de boire un coup avec lui) si les gens que j'apprécie ne me déteste pas. N'est ce pas le plus important ?

    Et pi bon, je ne veux pas tirer la couverture à moi, mais c'est moi la star du billet qui s'est fait insulter par autrui, hein ^____^ (mwarf)

    Bonne fin de dimanche

    RépondreSupprimer
  28. @suzanne : pour l'insulte c'est didier Goux, votre modèle, qui ne s'est pas gêné de me traiter de tous les noms pour prendre votre défense. Moi ça m'amuse : les écrits restent, comme vous le dites si bien.
    De plus, mon commentaire ici répondait à Nicolas, et je faisais allusion à des comportements de plusieurs blogueurs, comme Goux ou Gauche de Combat, le sujet de la note du jour.
    Et non, vous n'êtes pas le centre du monde, et vous pouvez bien dire ce que vous voulez, je n'y porte aucun intérêt, pour tout vous dire je ne lis pas votre blog.
    Evitez desormais de laisser des commentaires sur mon blog, évitez même de le lire, sa fréquentation est suffisante sans avoir besoin de vous et de votre bande d'amis réactionnaires... Je ne savais pas que vous étiez ménauposée, évidemment je comprends que mon allusion à la fécondité vous donne des bouffées de chaleur, vous êtes donc excusée.

    RépondreSupprimer
  29. Je me fais des idées, je vis sur un autre monde, ou j'avais tapé encore plus juste que je ne pensais ? Eh bien, si tout le monde trouve ça chouette, ou normal, cette façon de discuter... effectivement, je n'ai plus rien à répondre, là...

    RépondreSupprimer
  30. Rimbus,

    Tout cela ne t'autorise pas, non plus à être grossier.

    Si je traite Suzanne de "vieille dame" c'est parce que je crois la connaitre assez et qu'elle me demande de l'insulter en rigolant.

    RépondreSupprimer
  31. Suzanne,

    Arrêtez de parler en même temps que moi ! Vous n'arrêtez pas de papillonner de blog en blog. On vous aime bien, comme Didier, mais vous n'êtes pas obligé de critiquer les billets des gens tout en faisant vous même, pour les montrer du doigt. "Vous avez vu ce qu'il écrit, le méchant". Quand un blog ne me plait pas, je ne le lis pas...

    Vous êtes beaucoup moins directe que Didier, mais lui voudrait donner des leçons de savoir vivre tout en traitant de con la moitié des gens. C'est grotesque.

    RépondreSupprimer
  32. @Nicolas : quand on me cherche, on me trouve :-)

    RépondreSupprimer
  33. Mais ce n'est pas une insulte, vieille dame ! enfin, ça ne devrait pas l'être ! Et c'est une illustration éclatante de ce dont je me moque : on n'a pas de mots pour rétorquer, argumenter, contredire ? Va donc, eh, ménopausée, petite bite,nabot, grosse truie, couilles molles, femelle hystérique...
    Et pour ce qui est de traiter les gens de cons, Nicolas, il me semble que..... hihi, euh euh, haha ;-)

    RépondreSupprimer
  34. Suzanne,

    j'insulte les gens qui m'emmerdent en commentaire ou qui pointent sur moi ou mes potes dans leur billet. Pas un blogueur au hasard.

    RépondreSupprimer
  35. @suzanne : vous voulez de l'argumentation ? Et bien cette question de fécondation qui vous choque est pourtant le caractère de la féminité, c'est même la seule différence entre les hommes et les femmes, les premiers fécondant les secondes. Je ne vois pas ce qui est choquant là dedans. Si le féminisme c'est nier la féminité, c'est une bien méchante idée. D'autre part, la faculté de reproduction est le propre de la vie, c'est même sont but ultime. Dénigrer la reproduction c'est donc dénigrer la vie. En définitive, je ne comprends pas pourquoi vous trouvez choquant qu'une femme ait une matrice fécondable... Quelque chose m'échappe chez certaines féministes... Il a bien fallu qu'on les conçoive pour qu'elle puissent vociférer ?

    RépondreSupprimer
  36. Je pense que ça passe parce que ça s'applique à Sarkozy & co, mais que si un type de droite avait dit ça d'une socialiste, tout le monde lui serait tombé dessus. Phallocratie variable... Rimbus, votre argumentation ressemble à celle des cathos natalistes début de siècle. (pas de ce siècle, hein, de l'autre). Votre dernière phrase du dernier commentaire est amusante, dans le style je rajoute une louche de machisme sur le feu. Au départ, je pensais que vous aviez dit une connerie sans vous en apercevoir, mais bon, si telles sont vraiment vos opinions... Je ne vous ennuierai plus sur votre blog, prêchez en paix et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  37. @suzanne : si dire que : "la seule différence entre un homme et une femme c'est qu'une est fécondable et pas l'autre", et si c'est un signe de phallocratie, je crois effectivement que certaines causes poussées jusqu'au fanatisme se tournent en ridicule elles même.
    Je vous laisse vos propres prêches, vos contre-argumentations et comparaisons faciles pour enrichir votre méditation et vos fantasmes oniriques, que je vous souhaite riches et reposants.

    RépondreSupprimer
  38. @ Nicolas
    Merci :)
    @ Suzanne
    Je reprends ce que dit Nicolas : "Vous n'arrêtez pas de papillonner de blog en blog. On vous aime bien, comme Didier, mais vous n'êtes pas obligé de critiquer les billets des gens tout en faisant vous même, pour les montrer du doigt. "Vous avez vu ce qu'il écrit, le méchant". Quand un blog ne me plait pas, je ne le lis pas..."
    J'ai suivi d'assez près cette histoire, et je pense que Rimbus a tout simplement utilisé son droit à ne pas vouloir entrer dans votre débat; le problème est qu'effectivement vous intervenez sur un blog pour une combinaison de mots qui vous froisse, ce qui est votre droit le plus absolu (après tout, tant que vous respectez les règles de bienséance, ce qui est visiblement votre cas, tout va bien), mais ce qui pêche, c'est que vous vous offusquez que l'intéressé ne souhaite pas communiquer avec vous sur le sujet qui vous oppose.
    Mais c'est aussi son droit !
    Pour ma part, je pense que vous avez accouché d'une montagne avec cette histoire, et que peut être quelque part, ça amuse Rimbus de vous laisser croire qu'il est un ignoble phallocrate (ce que personnellement je ne pense pas).
    Et je trouve que vous tombez encore plus dans le panneau en écrivant un billet sur le sujet, mais bon, c'est votre blog, ce sont vos choix, ça vous regarde...
    Quant au sujet des injures : "j'insulte les gens qui m'emmerdent en commentaire ou qui pointent sur moi ou mes potes dans leur billet. Pas un blogueur au hasard."
    Exact, Nicolas n'insulte en général qu'en réaction à autre chose, ce qui n'est pas la même chose que la détestable manie de Didier Goux (que je ne parviens à trouver totalement antipathique) de venir mettre son grain de sel et d'injurier gratuitement.

    RépondreSupprimer
  39. @ Nicolas
    Si l'on participe à l'allégresse générale, c'est je pense d'une part parce que tous les présents à cette soirée ont su en restituer la bonne ambiance, et c'est aussi pour ma part parce que tu m'as fortement incité à venir et ça m'a fait très plaisir. Vos joyeuses soirées ont l'air de tout sauf d'un club fermé où l'on pourrait accéder d'après la qualité ou la notoriété de son blog, et ça, ça me plait.

    RépondreSupprimer
  40. (Oh pardon, je viens de me rendre compte que j'ai utilisé le terme "accouché" !
    Avec toutes ces histoire matricielles, j'espère que je ne vais pas être taxé de sexiste ou pire.)

    RépondreSupprimer
  41. Poison Social : Vos joyeuses soirées ont l'air de tout sauf d'un club fermé où l'on pourrait accéder d'après la qualité ou la notoriété de son blog, et ça, ça me plait. --> Le résumé est superbe... C'est tout à fait ça.

    RépondreSupprimer
  42. C'est quoi la notoriété d'un blog ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !