30 octobre 2010

[coblo 1] La forme avant le fond

Toi qui débarque par hasard, sache que, dans cette série de billets, je revisite des anciens billets à moi, des « conseils de blogage » que j'avais rédigés à l'été 2007.

Le premier conseil de blogage portait sur la présentation globale du blog. Je n'ai rien à y redire. Le fond du blog doit être blanc, la mise en page doit être simple, avec deux colonnes uniquement, sans multiplier les gadgets, rapide à afficher, … La police de caractère doit être bien choisie et les billets avoir une présentation adaptée au support de lecture.

En résumé, vous pouvez trouver votre blog très joli mais il existe 360000 blogs : la plupart des tauliers les jugent très joli. Pensez donc au type qui débarque par hasard parce qu'on lui a signalé votre blog.

Imaginez que ce type soit un gros frisé à lunettes avec une cravate a chier. J'arrive sur un blog dont le fond est noir et le texte écrit en rouge : je zappe. Le billet recommandé peut-être génial mais j'ai 230 billets géniaux dans mon google reader, je ne vais pas m'attarder à lire les recommandations des autres alors que je n'ai pas fini les miennes.

« Trop de blogueurs se prennent pour des écrivains ou des journalistes. Un bouquin ou un journal, ça se lit sur du papier. Un billet, ça se lit à l’écran, ce n’est pas pareil. La lecture est rendue pénible par la nécessité de faire défiler le texte à l’écran avec la molette d'une souris. Il faut des repères visuels. »

Bien dit, hein ! Ainsi, dans un long billet, un espace entre deux paragraphes, une ligne mise en gras, une illustration, un lien, … n'ont pas pour seul but que d'illustrer, d'égayer, de faire propre, … mais d'aider le lecteur à suivre le texte.

2 commentaires:

  1. Aérer le texte. Un gros pavé de 150 lignes bien serrées c'est aussi décourageant sur un blog !
    :-))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !