25 décembre 2012

Chef ! Et mon cadeau de Noël ?

J'ai essayé de faire une rétrospective de l'année 2012 pour ce qui concerne les nouvelles technologies mais c'est presque impossible. Les machins qui se sont développés en 2012 sont nés bien avant et on ne peut pas présager des événements de l'année 2012 qui auront de l'importance dans les prochaines années. J'imagine que des confrères parleront de l'arrivée d'un quatrième opérateur mobile en France, mais il ne représente qu'une étape supplémentaire dans la démocratisation de l'Internet mobile en France, étape réduite dans les prochaines années à peau de chagrin, la Wifi devenant accessible librement dans de plus en plus de lieux publics. 

Alors, j'imaginais ce que pourrait devenir tous les progrès de l'informatique grand public s'ils étaient appliqués au monde l'entreprise et, plus particulièrement, s'ils étaient appliqués aux types comme moi qui bossaient dans les sièges de grosses boîtes nationales. Nous avons, en vrac, les réseaux sociaux, les tablettes, les visioconférences, le "cloud", le Wifi,...

Le Wifi :

L'utilisation du Cloud et des tablettes peut difficilement se concevoir sans Wifi. 

Des bornes Wifi accessibles partout en entreprise doivent permettre l'accès sécurisé à l'intranet de l'entreprise lui-même permettant d'ailleurs l'accès à Internet dans les conditions de sécurité propre à la boite (chez nous, par exemple, l'accès aux réseaux sociaux et aux sites de partage de vidéos sont coupés). 

Ca a l'air con mais vous verriez les freins qu'on rencontre...

L'agenda :

C'est presque anecdotique mais je ne comprends pas que mon agenda professionnel ne puisse pas être consulté en dehors du réseau de l'entreprise, notamment de chez moi ou de mon smartphone. La conséquence est qu'on est obligés soit de reporter les réunions professionnelle ou les rendez-vous privés à la main d'un agenda un à l'autre ou de gérer un machin « papier ».

Il faut donc que les agendas professionnels puissent se connecter aux machins qui gèrent les agendas privés (type Google Agenda, synchronisés avec les smartphones). Débrouillez-vous...

La messagerie :

Ayant parlé de la messagerie, je ne peux pas omettre la messagerie. Je me fous de pouvoir accéder à ma messagerie professionnelle de chez moi, je ne veux pas être dérangé en permanence. Néanmoins, ça pourrait intéresser certains (mais je comprends de potentiels problèmes de sécurité).

Par contre, « j'exige » d'accéder en 2013 à ma messagerie avec un client léger performant de type Gmail (mais on me souffle dans l'oreille que Outlook.com est aussi très bien), de m'affranchir des contraintes de volumétrie, d'archivage, d'accès quand je ne suis pas à mon poste de travail, ...

Les tablettes :

Chef ! Offrez-nous des tablettes uniquement pour le boulot. Je jure de ne pas l'utiliser pour autre chose que pour le boulot... Mais je n'en peux plus de devoir imprimer les supports de présentation ou autre pour les réunions, de ne pas avoir accès en permanence à ma documentation, …

Je n'en peux plus de devoir chercher un visioprojecteur, un portable à emprunter, une connexion réseau ou une prise de courant dans les salles de réunion. Je ne supporte pas les connards à quatre pattes à la recherche de ces prises, faisant perdre cinq minutes en début de réunion tout ça parce qu'ils ont peur que la batterie parte en couilles.

Je veux bien avoir à saisir mon mot de passe à chaque connexion si tu penses qu'un verrouillage par code PIN ne suffit pas ou si tu ne me fais pas confiance pour activer ce verrouillage.

Le Cloud :

Ah ! Le Cloud, chef ! Ca fait peur, en fait, au départ, parce qu'on ne sait pas trop ce que c'est... Mais finalement, on ne fait que ça tous les jours : archiver nos documents sur des serveurs distants, voire partagés...

Je connais « bien » le iCloud d'Apple qui permet de mettre dans les nuages les données propres à chaque application. Par exemple, j'ai commencé ce billet avec mon iPad dans mon lit, j'ai poursuivi la rédaction sur mon iPhone en prenant un café au bistro et terminé sur le PC de ma mère (c'est-à-dire, pas le mien...).

Il faudrait trouver un système qui permette de conserver les données du Cloud sur les serveurs sécurisés de l'entreprise (par opposition aux nuages des multinationales qui font un peu peur).

Le partage de documents de travail :

Encore une anecdote puisque Google Doc permet de travailler à plusieurs sur des documents de manière simple. Dans la mesure où Microsoft propose les services équivalents sur les réseaux de l'entreprise, il serait temps d'y passer et de s'affranchir par ailleurs des suites bureautiques lourdes installées sur les PC.

Le Réseau Social d'Entreprise :

Ca a été une de mes marottes à la fin du premier semestre, je ne vais pas en refaire un cinéma. Il n'empêche que ce que je connais actuellement n'est pas satisfaisant. Il faut que le système soit centré sur la messagerie, ce machin qui permet de recevoir des notifications en plus de pratiquer des échanges avec autrui.

Ainsi, un système comme Google+ et son imbrication avec Gmail serait idéal parce que la messagerie reste bien au centre...

Depuis ma série de billets du début de l'année, des fonctionnalités très intéressantes sont apparues comme les communautés et les événements... Il faudrait modifier un peu les événements pour organiser les réunions selon les agendas des autres... Google Agenda doit permettre de le faire d'ailleurs.

Internet :

On a déjà accès à Internet, bien sûr ! Mais comme j'évoque plus haut la possibilité de se connecter à Internet en Wifi via l'Intranet de l'entreprise, pourquoi ne pas faciliter l'accès à l'Internet pour du matériel qui n'a pas accès l'Intranet... ? Je pense notamment à mon smartphone mais aussi aux gens (fournisseurs, …) qui viennent nous voir (ou moi qui visite des clients ou fournisseurs, mais c'est plus rare).

En d'autres termes, il s'agit de rendre possible l'accès à Internet par tous les équipements qui ne sont pas connectés au réseau de l'entreprise.

Déjà demain ?

A part un RSE pourri qui finira par nous tomber dessus, je pense que je ne verrai rien de tout ça en 2013.

Et probablement pas avant la retraite...


6 commentaires:

  1. Bien résumé
    Joyeux Noël Nicolas. Embrasse ta mère bien fort.

    RépondreSupprimer
  2. Je me sers de Dropbox, Google Drive et de Skydrive et ma vie a changé. Je blague mais c'est très pratique. Outlook.com m'a réconcilié avec le mail de chez microsoft, j'ai un vieux compte réouvert là-dessus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas accès aux machins que tu cites du bureau.

      Supprimer
    2. Je n'ai accès qu'à Google Drive du taf.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !