04 novembre 2009

Les listes Twitters pour les nuls


J’étais en vacances en Bretagne et il faisait mauvais. « Que vais-je faire ? » me suis-je demandé. « Tu n’as qu’à étudier les listes Twitter » m’a-t-on répondu. Dont acte. Toi, lecteur, je te connais. Tu te dis « Ah ! Bordel, le gros va encore nous parler de Twitter, je n’y ai jamais rien compris. »

Je vais donc expliquer à nouveau en attendant de développer ce dont je n’ai rien à dire. Mais, dans l’attente, tu admettras que tu es gonflé : tu te plains de devoir lire un billet alors que tu ne comprends rien à Twitter. Tu pourrais penser à moi : ce n’est pas lire sans comprendre, qu’il faut que je fasse mais écrire sans comprendre.

C’est quand même fort, non ?

Je vous explique Twitter. Voir l’illustration. J’ai balancé deux twits. Le premier : « Au bistro ! » Le deuxième « Mais non, faites pas chier ! Il me fallait un exemple de twit pour illustrer un billet. ». Tous les soirs, à 18 heures, j’écris « Au bistro ! ». Une forme de rituel. Tous mes followers savent donc que je quitte le bureau pour aller boire un coup. Sans Twitter, ils ne sauraient pas que j’ai soif et penseraient que je bois uniquement par alcoolisme.

Autre exemple, bientôt, @dagrouik va dire « Grouik… Dans la couette… ». Ca veut : « hé tas de crevures qui bossez plus pour gagner moins, pendant que vous faites ça, je vais faire la sieste. ». Dagrouik est le recordman des twits : 33902 à l’heure où je cause. 852 followers. Ca veut dire que 852 personnes veulent savoir quand il va faire la sieste. 555 followés. Ca veut dire que Dagrouik prend des nouvelles de 555 gugusses pour savoir s’ils vont faire la sieste ou s’ils vont au bistro.

Moi, je n’ai que 19154 twits à mon actif (y compris les deux ci-dessus), 494 followers (les types qui veulent être sûrs que je vais bien au bistro) et 174 followés. Et encore, je ne garde que les non actifs. Je garde Dagrouik pour être sûr qu’il va bien faire la sieste.

Vous avez donc tous compris à quoi sert Twitter. Il faudra que j’offre une tournée générale pour mon 500ème followers. J’imagine la tronche des types qui me followent en tant que number one du truc et qui découvrent que tous les soirs je dis « Au bistro ! ». Sinon, rien ou presque. Ah ! Non ! J’y diffuse aussi un twit quand je fais un billet.

Par exemple, je vais mettre comme titre à ce billet : « Les listes Twitters pour les nuls ». Un tas de gugusses (au moins 3) vont débarder ici pour obtenir les renseignements désirés.

Bon. Récemment, les gars de Twitter ont ajouté des listes ce qui permet de regrouper ses followés.

J’ai donc créé quelques listes :
-         les left_blogs,
-         les copains de bistro,
-         ceux qui disent des gros mots dans twitter,
-         les gugusses du top 20 politique de Wikio,
-         ceux qui boivent de la bière.

J’étais content : j’ai inscrit Dagrouik dans chaque liste. Je me suis demandé à quoi ça sert. J’ai supprimé les listes. Un peu après, j’ai découvert que j’avais une liste vide. J’y ai mis Gaël. Pendant qu’il est dans mes listes, il n’est pas au bistro.

C’est pratique. Avant pour voir les conneries dites par Gaël, il fallait que je clique sur Gaël, maintenant, il faut que j’aille voir ma liste avec un seul gugusse : http://twitter.com/jegoun/ma-liste-moi pour savoir ce qu’il dit.

Ca serait peut-être bien que j’en rajoute un au hasard. Ne bougez pas. Ca y est. J’ai mis Hypos. Dans ma liste. C’est bien. Je peux voir ce que disent Hypos et Gaël. Le prochain Twit d’Hypos sera : « bordel, y fait chier, y m’met en lien dans le blog geek, pas dans dans PMA ».

Pour ma part, je suis content, je suis dans 28 listes. Je vous le donne, Emile :

@LaNefDesFous/irl    
@maetienne/connus-via-vendredi-hebdo        
@davanac/funkyfellowfriends  
@NemoAuditur/blogosph-re  
@Wikio_FR/top-blog-high-tech         
@LaureLef/d-ja-vus-irl
@narvic/tous-vus-en-vrai
@_arf_/geeks-and-co
@_arf_/blogging
@dadavidov/approved-by-dadavidov
@irenedelse/blogueurs
@nico93/suivez-mon-regard
@philippesage/blogueurs
@laetSgo/les-z-influents
@laetSgo/les-politiques
@recriweb/veille-politique
@zeyesnidzeno/political-left
@Rubin/blogueurs
@abadinte/left
@koreus/wikio-high-tech
@JP_O/french-politics
@cgenin/stars
@LeVolontaire/politique
@ridoo/politique
@_Al_John/changerlesidees   
@cyceron/blogueurs   
@DomMorvan/bzh
@pmeance/bzh

Pour la plupart, les proprios des listes sont des copains. Il est donc juste que je me foute de leur gueule. Par exemple, Davanac, le troisième, m’a rangé dans une liste de clowns alors que d’autres me classent parmi les politiques ou les geeks.

On apprend des choses dans cette liste. Par exemple, j’ai déjà vu Narvic. C’était bien à la soirée chez Vendredi en juin ? Putain ! J’ai une mauvaise mémoire. J'espère qu'on n'est pas copains d'enfance, sinon j'aurais encore merdé.

Je vais aller me renseigner sur cgenin. Je suis rangé parmi les stars. Je vais la follower (en plus, il y a la photo). Dans son dernier twit, elle annonce la mort de Levy-Strauss. Si je n’avais pas twitter, je ne saurais pas qu’elle a annoncé la mort de Levy-Strauss.

Je vous est donc tout dit sur les listes. Presque : on peut aussi follower les listes des autres. Ca doit aller plus vite que de faire ses propres listes.

Il ne nous reste plus qu’à savoir à quoi ça sert. Et quand j’aurais compris à quoi sert Twitter, je vous en ferai un joli billet.



14 commentaires:

  1. Et tu as le temps d'ecrire tout ça pendant que t'es au bistrot ? Chapeau !

    RépondreSupprimer
  2. rhooo tu exagères : cgenin nous avait invité pour Méluche...


    (et si tu pouvais me mettre avec plein de gonzesses dans ma liste à moi, ce serait sympa :) )

    RépondreSupprimer
  3. C'est marrant de voir comment on est catégorisé et perçu c'est vrai.
    Mais on peut être vexés de pas être avec les copains de certaines listes aussi, ou prendre le risque d'oublier quelqu'un, créer ou renforcer des groupes qui excluent, même sans le vouloir vraiment, bref c'est sympa d'un côté, mais pas vraiment utile et fout la merde de l'autre.
    Et puis après les followers, maintenant on compte ses listes, encore un truc pour l'égo ?

    (Bref je valide mais à une condition : je veux être dans toutes les listes.)

    RépondreSupprimer
  4. J'étais persuadé que je saurais après ce billet à quoi servent ces listes.

    J'ai juste appris que ces listes étaient des listes.

    Ne lisez pas ce billet.

    RépondreSupprimer
  5. Ed,

    Quand j'ai une idée de billet, il ne me faut pas un quart d'heure pour pondre un truc comme ça.

    Gaël,

    Je n'ai pas de jeunes en stock.

    Aude,

    Oui, c'est vachement délicat !

    Franssoit,

    Si il faut le lire pour savoir qu'on ne sait pas à quoi ça sert.

    RépondreSupprimer
  6. Vous serez au comble de la stupéfaction si vous dis que je n'ai rien compris ?

    Remarquez, je n'ai pas fait d'efforts démesurés non plus, hein !

    (Et puis, sur le feu, là, j'ai deux petites scoutes de 15 et 16 ans qui s'apprêtent à se bouffer mutuellement la case trésor sur le plumard de R. Camus : alors, forcément, ça perturbe, on a l'esprit ailleurs...)

    RépondreSupprimer
  7. Non, je ne suis pas stupéfait...

    RépondreSupprimer
  8. Par ailleurs, Didier, vous devriez ne pas oublier que tous mes lecteurs putatifs sans être pressés ne savent pas nécessairement quel est votre job...

    RépondreSupprimer
  9. Oui, c'est bien là qu'on s'est vus. Mais c'est vrai qu'il y avait beaucoup à boire... ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Nicolas : c'est bien ça qui m'amuse !

    RépondreSupprimer
  11. Narvic,

    je me souviens en effet d'une légère ébriété.

    Didier,

    moi aussi.

    RépondreSupprimer
  12. Et d'imaginer qu'en plus tu as twitté ce billet et qu'il a donc été lu par quelques twitteurs acharnés, c'est drole !
    :-))

    [Je n'ai fait aucune liste, je n'en vois pas l'intérêt non plus ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  13. Il y en a même une qui a pondu une liste {les-hommes-avec-qui-je-voudrais-coucher]. Son avatar est mignon. Dommage, je suis pas dans la liste.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !