24 septembre 2009

Bloguer pour le travail ?

Mes collègues informaticiens ont installé un nouveau truc sur les serveurs de la boite. Le truc permet de communiquer entre nous et de gérer les projets. En gros, c’est comme Facebook mais pour un usage professionnel au sein d’une « équipe projet ».

Je me suis autodéclaré utilisateur pilote avant qu’ils n’inscrivent toute l’équipe dans ce bazar. Et je navigue. Ca a l’air bien sympathique et très utile. Faudra juste que j’évite d’écrire « au bistro » comme dans Twitter quand j’arrête de bosser…

Je navigue. Un moment, dans une page, je vois « un bouton de flux ». Je dis, à mon collègue voisin : « Ah ! C’est génial, on peut s’abonner aux flux ». Il me répond « oui », l’air à moitié surpris que je sache ce qu’est un flux.

Je clique. Ca ne marche pas. C’est d’ailleurs normal. Mon machin est fait pour ajouter automatiquement les flux dans Google Reader et la maison Google, toute puissante soit elle, n’a pas accès aux Serveurs de ma boite. Heureusement. Je dis « Tiens, non, ça marche pas ». Mon collègue devait rigoler. C’est normal. Je suis aussi son chef : c’est toujours bien de mettre le chef en défaut et de ricaner puis de l’aider à faire marcher un truc.

M’aider, moi, à suivre un flux… Ca soulage : mon anonymat n’est pas rompu.

Mon collègue est serviable et vient m’aider. Il me dit : « tu fais comment ? ». Je lui montre. Google Reader s’ouvre automatiquement. Mon Google Reader à moi. Celui qui me permet de suivre des milliards de blogs pour être premier du bazar.

Il tique… mais heureusement… C’est au moment de cliquer que je me suis rendu compte de ma bourde. J’ai donc le réflexe de lui dire « tu vois, ça marche pas » et de cliquer sur « précédent ».

Il me suggère une autre manipulation. Je la fais devant lui : paf ! Le Reader s’affiche encore avec tous vos jolis billets qu’il me reste à lire.

Je lui dis « Regarde sur ton poste ». Je suis le chef. Il y fonce. Ouf.

Un peu après, je trouve une faute d’orthographe dans le bazar. Il me dit « tu n’as qu’à déclarer un incident dans l'onglet "gestion des incidents" pour apprendre à utiliser » et vient me montrer comment faire. Une zone de saisie s’affiche, ressemblant beaucoup aux machins dotclear pour mettre des commentaires. Voir l’illustration à gauche (je l’ai piquée à un toubib pour vous montrer que mon blog est sérieux).

Et il commence à m’expliquer : « Tu vois c’est comme un blog ou un wiki, tu peux cliquer là ou là pour mettre en page, une zone en gras… ». Et moi, faisant l’imbécile : « Ah ! Oui… Ca a l'air sympa, les blogs. Et si je clique sur le S ça met en souligné ? ».

Mon anonymat est assuré : il est encore persuadé que je ne sais pas utiliser un blog.

25 commentaires:

  1. "mon anonymat n’est pas rompu" !

    depuis quand, tu es anonyme toi !?

    Si il ne sait vraiment pas que tu blogues ton collègue, il doit pas aller souvent sur le net, le garçon !

    RépondreSupprimer
  2. Arf,

    60 millions de Francais. 1000 visites par jour dont une grande partie d'habitués et de visiteurs étrangers. Quelle est la probabilité qu'un collègue de travail tombe sur le blog et s'y intéresse assez pour chercher mon identité ?

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi passer pour un débutant? Mes collègues savent que je tiens un blog. Mais ils ne le suivent pas plus que ça...

    RépondreSupprimer
  4. Homer,

    j'occupe une position un peu spéciale dans la blogotruc !

    RépondreSupprimer
  5. Ca se défend si tu bosses pour l'UMP ;-)

    RépondreSupprimer
  6. @Homer
    hé hé hé hé !

    @Nicolas
    Quand tu dis aux gens que tu tiens un blog, ils s'imaginent qe tu fous des photo de toi et que tu écris un journal intime en ligne;

    Blog = journal intime kitch
    ce qui est loin, très loin d'être le cas...

    RépondreSupprimer
  7. M,

    tu as raison sur le fond. La plupart des gens ne savent pas ce qu'est un blog. Mais le problème est inverse : si un type tombe sur mon blog parce qu'il est cité par un média ou par le Wikio, j'aime autant éviter qu'il sache que c'est moi s'il me connait. Mais la probabilité est dérisoire.

    RépondreSupprimer
  8. Excellent.

    A mon avis, c'est un collaborateur extrêmement brillant, psychologue et je gage qu'il pratique le théâtre dans une troupe d'amateurs très doués qui n'hésitent pas le cas échéant à opérer sur leur lieu de travail.

    RépondreSupprimer
  9. Il est TRES brillant. D'ailleurs je l'ai dit à toute la hiérarchie et à la direction des ressources humaines afin que son augmentation annuelle, bien méritée, soit proportionnelle à son talent inégalé.

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  11. Arf,

    j'ai tellement d'homonymes que je prends le risque. Par contre, je vais virer ton commentaire d'ici quelques jours

    RépondreSupprimer
  12. Avec tes bêtises, ils vont bientôt décider de te former à l'utilisation des blogs en milieu professionnel et tu vas te retrouver avec un blog de plus à rédiger !
    :-))

    RépondreSupprimer
  13. Poireau,

    Argh !

    Arf,

    Je précise : comme mon nom figure dans la requête google, il est dans le code HTML de la page... Autant supprimer des chances qu'il soit retrouvé par Google.

    RépondreSupprimer
  14. Bien sûr, supprime. Bonne journée. :)

    RépondreSupprimer
  15. Morceau de vie génial : merci :)

    Bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
  16. Je parie qu'il a raconté la même anecdote sur son blog que tu ne connais pas, le collègue…

    RépondreSupprimer
  17. C'est possible ! Mais en tant que chef, c'est moi qui relit ses écrits. Sur le fond, il est bon, mais on voir qu'il n'aime pas trop écrire.

    RépondreSupprimer
  18. il a peut-être un skyblog alors ! peut-être as tu pour collègue Michael vendetta, ou bien une star de myspace, va savoir ;)

    RépondreSupprimer
  19. Ce qui est d'aillleurs dommage, une pipe par un subalterne n'ayant pas d'odeur.

    RépondreSupprimer
  20. Effectivement tu n'es pas grillé... Chez moi bizarrement, tous ces genres de gadget ne marche pas. Il y a une sorte de forum pour discuter du travail en cours, j'y suis tout seul...

    RépondreSupprimer
  21. C'est parce qu'il n'y a pas de correcteur orthomachin. Ah ! Ils sont beaux les blogueurs littéraires.

    RépondreSupprimer
  22. En tout cas tu ne sais pas utiliser le S: pas un seul passage souligné dans ton billet :oD

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !