16 juillet 2010

Des backtweets, bordel, des backtweets !

Une récente conversation avec Olympe, en commentaire à mon précédent billet, a failli relancer une blogowar des sexes alors que je constatais que les filles retwittaient moins que les hommes. Dans l’attente, je vais juste donner quelques conseils pour les blogueuses et blogueurs politiques ou assimilés pour l’utilisation de Twitter pour promouvoir son blog.

Je dis bien « les blogueurs politiques ou assimilés » : les geeks ont d’autres pratiques.

Ca donne l’occasion d’ajouter une page aux conseils de blogage (Twitter faisait déjà l’objet du précédent).

La première raison d’utiliser Twitter est d’augmenter son nombre de visiteurs. Ce qu’il y  a d’amusant c’est qu’il est impossible de savoir de combien (les applications utilisées, notamment les réducteurs d’URL, ne sont pas correctement détectées par les compteurs de visites). Notez que ça marche réellement. Allez voir mon compteur de visites pour le 14 juillet. Mon « liveblogage » de la cérémonie a été beaucoup retwitté.

La deuxième raison est de soigner son classement Wikio qui prend en compte les backtweets depuis une paire de mois. Dans ce contexte, le but est d’avoir le plus de backtwitteurs possibles pas le nombre de backtweets. C’est le nombre de personnes qui compte, pas le nombre twits.

Premier conseil : inscrivez-vous chez Twitterfeed qui enverra automatiquement un twit quand votre billet aura été publié. Deuxième conseil : mettez un bouton de partage (mais ce n’est pas très utilisé et le mien est un peu louche, il faudrait que j’en cause deux mots à Wikio…).

C’était pour la partie technique. Pour la partie organisationnelle, je conseille l’abonnement à backtweets.com, l’outil qui, je crois, est utilisé par Wikio (consultable aussi dans l’onglet Twitter de Wikio Source, qui est bien plus utile et joli mais un peu moins rapide). Ca permet de suivre qui vous backtweete et surtout quels billets sont backweetés.

J’en ai d’ailleurs fait quelques observations : le résultat du backtweetage n’est pas prévisible. Vos billets normaux sont en fait très peu backtweetés. Ils sont lus par vos visiteurs habituels qui n’ont pas l’habitude de backtweeter et n’ont peut-être pas envie de polluer la TL de leurs abonnés. Ainsi, ce sont vos billets exceptionnels qui sont backtweetés. Je parlais du 14 juillet, j’ai fait un billet sans queue ni tête en regardant la cérémonie à la télévision. Il a bien plu à quelques gugusses ! La semaine dernière, j’ai fait un billet avec juste un schéma que j’avais piqué à Audine expliquant l’affaire Woerth. Repéré par des blogueurs non politiques, il a été backtweeté plus de 30 fois, ce qui est assez exceptionnel pour un blog politique.

C’est ensuite que ça se corse.

Tout d’abord, il ne faut pas que votre compte twitter soit privé, sinon vos backtweets (ceux vers les billets des copains) ne seront pas reconnus par les outils de comptage. Surtout, avoir un compte twitter public permet de multiplier le nombre d’abonnés et donc le nombre de types susceptibles de retwiter les backtweets de vos billets.

La stratégie consiste à faire retwitter les twits annonçant la sortie de vos billets. Vous prendrez donc soin à ce que les « annonces » soient parfaites. Sinon elles pollueraient la TL de vos abonnés, vous en perdriez en crédibilité. De même que les copains qui vous retwiteraient.  

Toutes mes annonces sont formatées pareil (RT, ils deviendront : « RT @jegoun PMA- Titre du billet Lien court »). Tous les twits (y compris retwités) qui concernent mes blogs seront facilement identifiables. Mes abonnés en profiteront soit pour le retwiter soit pour le zapper.

Une partie des RT sont de complaisance. Il faut qu’ils soient identifiés comme tels par vos abonnés pour qu’ils ne se formalisent pas. Les miens se diront : « Tiens ! Le gros fait encore de la pub un de ses potes. » Soit il me fait confiance, a le temps et va lire, soit il poursuit son chemin.

Quand vous voulez faire de la pub sincère, allez-y franchement : « Excellent billet de Poireau aujourd’hui : http://monsieurpoireau.blogspot.com/ » ou « Tiens ! Le rébus est sorti chez http://unclavesien.blogspot.com/ ». Pas de confusion entre les machins de routine et les vrais appels à la lecture.

Prenez un type au hasard : moi. Tous mes abonnés savent que je twite presque exclusivement avec l’iPhone, à partir de 18 heures, dans le métro puis au bistro. Il est évident, pour eux, que je ne lis pas la plupart des billets (c’est trop chiant de lire un billet avec un iPhone) que je RT, sauf si je rajoute une mention de type « Excellent ».

Je récapitule : les twits doivent être parfaits.

Tiens ! Je viens d’être backtweeté par Donjipez : « @Donjipez: Partageons mon avis: Le feuilleton de l'été http://ow.ly/2cpmb chez @jegoun ». C’est parfait. Aucun de ses followers ne saura que son lien est à moitié de complaisance (j’ai cité son blog dans mon billet). (Je plaisante).

Ou alors osez franchement la connerie : je l’ai fait en début d’après midi avec « “@blogiboulga: [leftblogs] Le feuilleton de l'été http://bit.ly/bmsek0” on n'est jamais mieux rt que par soi même. »

J’en suis à deux pages de déblatérations diverses et vous aurez remarqué qu’à part l’abonnement à Twitterfeed et à Backtweets et quelques réglages initiaux, l’activité autour de votre blog n’aura pas été modifiée. Ainsi, utiliser Twitter pour la promotion de votre blog ne prend pas du tout de temps.

Il est temps, maintenant, de perdre un peu…

L’objectif n’est pas d’obtenir des RT de la part de vos abonnés mais des RT de la part des abonnés de vos abonnés. L’intéressant est donc d’avoir des RT par des personnes ayant beaucoup d’abonnés pour augmenter la probabilité d’avoir des RT « par rebond », par des inconnus qui débarqueront par hasard sur votre blog et seront emballés par votre billet. Il faut donc que des personnes très suivies s’abonnent à votre compte.

Etape 1, donc : se mettre pote avec des personnes suivies. Tiens ! Un con comme moi est suivi par un tas de gens uniquement parce qu’il a été number one du Wikio. Vous avez une certaine probabilité pour que mon nombre d’abonnés soit important. En l’occurrence, il faut me payer des bières et je vous retwite.

Etape 2 : multipliez les abonnés à votre compte. Je ne sais pas comment faire. Débrouillez vous. Mais plus on est de fous, plus on rigole et plus on est retwitté.

Etape 3 : multipliez les RT de vos copains.

Etape 4 : ne faites pas de billets trop longs (j’ai raté). Ce sont vos billets courts et percutants qui seront lus par les personnes avec beaucoup d’abonnés car ils n’ont pas le temps de lire tout ce qui passe dans leur TL...

Etape 5 : si vous avez le temps, retwitez vous-mêmes vos liens vers vos billets. Typiquement, le twit initial du présent billet va être diffusé vers 18 heures. Un vendredi soir, en juillet, tout le monde s’en fout. Déjà qu’en temps normal, hein ! Personne ne va se fatiguer à lire un tel truc, aussi long. Par contre, si je le RT demain matin ou même lundi matin, sait-on jamais ?

Etape 6 : faites des titres de billets adaptés, percutants et pas trop longs pour que votre backtweet initial puisse être retwité. D’ailleurs vérifier périodiquement la tronche de ces backtweets initiaux (l’utilisation de backtweets.com vous permettra de le faire sans bouger les oreilles).

Etape 7 : foutez-vous en ! Ne pensez pas à ce genre de connerie. Pensez à votre blog.

Des backtweets, bordel, des backtweets !

17 commentaires:

  1. Vendredi 19 H, j'ai lu ton long (et bon) billet !

    Ca remplace quelques bières pour être retwitté ? ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Comme ce n'est pas le nb de tweets qui est pris en compte par wikio mais seulement le nb de twittos différents, à partir d'aujourd'hui je ne ferai qu'un RT de tes blogues par mois :PPP

    [PS. Tu n'as pas parlé de twitter un billet plusieurs fois avec des accroches différentes !]

    RépondreSupprimer
  3. je suppose que Jean est en train de préparer une nouvelle version qui ne comptera qu'un RT par personne et donnera une valeur en fonction de ton nombre de followeur (n'est ce pas Jean ?).

    RépondreSupprimer
  4. Bon ben c'était bien alors j'ai twitté!

    RépondreSupprimer
  5. Bon, alors là, faut vraiment que je relise tout une autre fois !!!...

    RépondreSupprimer
  6. Bon, je n'ai strictement rien compris, mais je ne suis pas un blogueur politique, ceci expliquant cela...

    RépondreSupprimer
  7. Mais si, tu peux faire des billets trop longs, du moment qu'ils parlent de moi! Tiens, je RT cette excellente leçon de tweet (enfin, si ça marche)…

    RépondreSupprimer
  8. Je twitte mes billets en automatique quand ils paraissent à 7h30, c'est devenu une régle. Mais je relance ensuite le bouzin à la main quand j'ai 2 minutes mais avec un autre tweet. Ça permet de cumuler plusieurs retwitters !
    :-))

    RépondreSupprimer
  9. Hug_h,

    Non, il faut des bières.

    Dada,

    Non, je n'en ai pas parlé. Si tu commences à faire ça, tu y passes du temps... Je reretwite mes billets uniquement pour leur faire profiter d'une "nouvelle heure d'écoute". Ce qui fera la gloire d'un billet, c'est s'il est bon, il sera retwité...

    Olympe,

    Ca ne compte déjà qu'un RT par personne (c'est obligatoire, sinon le phénomène de copinage prendra le dessus, d'ailleurs pour le Wikio depuis la nuit des temps, un seul lien est compté : le système a des limites mais il n'y a pas le choix).

    Il ne faut pas de valeur en fonction du nombre de followers : si un billet est twitté par un type avec beaucoup de followers, il a beaucoup plus de chance d'être retwitté !

    Par ailleurs, le nombre de followers n'a aucun rapport avec la choucroute : des gugusses ne font que ça, multiplier leurs followers mais n'ont jamais un twit intelligent !

    Le Coucou,

    Je ne peux pas te citer dans TOUS mes billets !

    Poireau,

    Oui, c'est un peu ce que je disais à Dada : profiter d'autres lecteurs.

    RépondreSupprimer
  10. @Monsieur Poireau

    Excellent commentaire !

    RépondreSupprimer
  11. oh, Monsieur Wikio... m'amuse de plus en plus, l'année dernière, déjà, il m'écrivait des mails d'amour bloguesque , je découvre qu'il a un Dieu : Jean Veronis... et des Saints qui se font tout plein de cadeaux ;-)))

    Heureusement que tu es là, Nicolas, pour expliquer que tout ça est une bataille politique, une nouvelle résistance à la française...

    Sans blague, je trouve ça passionnant.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai retweeté.
    Et j'en profite pour vous remercier de vos retweets réguliers de mes billets.

    RépondreSupprimer
  13. DF,

    Merci !

    N.B. : Je précise qu'il n'y a aucune démarche prémédité dans mes retwits ! C'est comme le Coucou, vos twits passent dans ma TL au moment où je glande...

    RépondreSupprimer
  14. @Nicolas

    Tiens, je viens de me souvenir d'un truc hyper important pour se faire retwitter qui n'est pas dans ton billet !

    Il faut utiliser (de temps en temps) dans ses tweets les #Hashtag !

    Par exemple, je viens de twitter mon billet avec le hashtag #manif7sept et il a été retwitté par @pala81 que ne connaît ni d'Eve ni d'Adams ;-)))

    Intéressant, non ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !