21 septembre 2011

Du plaisir à partager

D’après la rumeur, Facebook va nous faire une poussée d’acné : entre autres modifications importantes, cette honorable maison va créer des boutons, en plus du « j’aime », pour inciter les autres à écouter, voir ou lire, les publications de ses potes.

Ils réinventent le partage qu’ils avaient supprimé, je crois. Ceci me plait d’ailleurs assez bien, j’en ai un peu part de voir les publications plusieurs fois dans Google+, Google Buzz ou Google Reader quand quelqu’un partage un truc déjà partagé ou publié par quelqu’un à qui je suis abonné.

C’est d’ailleurs peut-être bien la grande difficulté de Google : ayant trois produits au départ, liés entre eux (un partage Google Reader revient aussi, selon le paramétrage, à partager dans Google Buzz), il faut garantir une homogénéité entre tous ces machins, tout en tenant compte des habitudes d’utilisation de chacun.

Je m’explique : je suis un utilisateur de Google Reader où je suis abonné aux listes de partage de certains dont MHPA (et d’autres) pour des raisons bien précises (il ne spamme pas, contrairement à certains qui partagent beaucoup trop).

Mais, MHPA et moi étant potes, on a souvent les mêmes sources. Donc ce qu’il partage dans Google Reader, je l’ai souvent déjà vu. En outre, je retrouve ses partages dans Google Buzz (qui est presque vide), ce qui me gonfle. Je peux paramétrer Google Buzz pour ne pas avoir les partages Google Reader de MHPA et lui peut paramétrer son Google Reader pour ne pas partager dans Google Buzz ce qu’il partage dans Google Reader. Mais, dans ce cas, ses abonnés à Google Buzz qui ne sont pas abonnés à ses partages Google Reader ne bénéficieraient plus des partages.

Reprenez votre respiration et relisez ce texte.

Pour ma part, je partage assez peu avec les outils Google (je n’ai pas l’habitude, chacun ses trucs). Par contre, mes billets de blogs ne sont pas repris dans Google Buzz (je n’arrive pas à paramétrer le machin, j’en avais fait un billet : ils y étaient, je les ai supprimés et je ne peux pas les remettre, comme s’ils n’étaient plus liés à mon compte Google…). S’ils y étaient, ils seraient lus deux fois par les gugusses abonnés à mon compte Google Buzz et à mon compte Google Reader.

Et je n’évoque pas les partages que MHPA fait dans Google+ mais de fil en aiguille, j’en suis rendu à utiliser Google+ pour découvrir ce que des gens que je ne connais pas veulent partager, ce qui me permet de tomber sur une « information différente ».

Tomber plusieurs fois sur les mêmes trucs est gênant parce que ça prend du temps (très peu, mais ça fait râler…). Par contre, c’est toujours intéressant de voir ce que les autres ont souhaité partager. Le serpent qui se mange la queue.

Google doit donc trouver la solution pour « fusionner » les « abonnements » Google Buzz et Google Reader tout en laissant les fonctionnalités propres à chaque machin et ne pas perturber les réflexes de chaque utilisateur.

Je leur souhaite bien du plaisir.

Surtout quand ils devront prendre en compte Google+…

Facebook, avec cette nouvelle annonce, aurait-il repris de l’avance ?

(illustration)

4 commentaires:

  1. sérieusement ça sert encore à quelque chose google Buzz ?

    RépondreSupprimer
  2. J'utilise toujours pour des private joke et lire des partages de quelques gugusses que je ne suis que là... A part ça...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !