27 novembre 2010

Laissez-nous papoter en paix avec Twitter !

Il faut toujours illustrer les billets de blog avec un joli camembert. Je vous gate. J'ai fait celui-ci avec Twoolr. Il montre l'outil que j'utilise pour twiter (la plus grosse part, en bleu, est l'iPhone que j'utilise pour papoter dans le métro et au bistro). La part marron, à gauche, représente les twits que j'envoie avec bit.ly et contient les articles ou billets que je tiens à signaler à mes abonnés. Elle est dérisoire. Honte sur moi ! J'utilise essentiellement Twitter pour papoter avec les copains.

D’estimés confrères viennent de sortir un texte expliquant comment tirer le meilleur parti de Twitter. Je ne l’ai que survolé et le boulot semble impressionnant. Il n’empêche que je me demande bien pourquoi je tirerais parti de Twitter…

Un classement de l’influence est sorti. Il y a des twittos qui passent leurs journées devant leur écran à voir ce que les zinfluents disent. Comme j’aime bien les classements, j’en ai trouvé un où je suis le neuvième twittos le plus influent en France (néanmoins les chiffres semblent obsolètes).

Il y a quelques années, on parlait beaucoup de l’influence des blogs. Des débats se poursuivent toujours pour aboutir à l’éternelle réponse : les blogs n’ont aucune influence.

Nous voila donc à parler de l’influence des Twittos.

N.B. : le magnifique graphique illustrant ce billet est fait à partir de Twoolr et montre avec quoi j'envoie des twits pour je compte jegoun. Le pavé bleu, à droite, montre que deux tiers des Twits sont envoyés à partir de l'iPhone, donc au sein de conversations babines ou pour RT les billets des copains. Le plus intéressant est la part de fromage vert, à gauche, elle représente la proportion de mes twits envoyés avec bit.ly qui est le machin que j'utilise quand je veux réellement signaler un bon article ou un bon billet. Elle est dérisoire. Le reste (le quart ?) est essentiellement composé des twits automatiques de mes billets de blogs et de conversations que je peux avoir avec l'application Tw

Je parlais d’hier d’un article de TechCrunch à propos des « Curators » une nouvelle race d’Internautes qui auront pour vocation à mettre en avant les bonnes informations.

Denis annonce ce matin, dans un billet, qu’il arrête sa participation à Voie Militante : « Les partis politiques sont pleins de vide et de militants qui préfèrent le statut de commentateurs dans les “médias”,  dans leur blog, sur Facebook ou dans Twitter. Nous regardons les trains passer. Alors, nous réagissons à l’actualité faisant, de nos blogs, les nouveaux cafés du commerce de la société française. »

Outre que je ne suis pas un « militant » (je ne participe pas à la vie des partis politiques), je n’ai jamais douté de ce fait et je déclare souvent que mes blogs ne sont qu’un immense bistro. Dans certains bistros, on joue à la belote, nous on joue au Wikio, à l’audience, … Et on papote.

Wikio référence 360 000 blogs, je crois. Il y en 359 000 qui ne revendiquent pas la moindre influence. Ils veulent juste papoter avec d’autres. Depuis que je tiens le blog politique, je suis attristé de voir des militants perdre de l’énergie dans des blogs. Ils y croient. C’est dommage.

Il faut parler de l’influence des blogs pour faire croire à nos lecteurs (nos clients ?) qu’ils en ont.

Il faut maintenant parler de l’influence de Twitter. Pourquoi ? Pour vendre des procédures de communication à des PDG rétrotragrades ?

Vous avez raison ! Faites-nous des jolis classements de twittos qu’on puisse jouer avec.

Mais n’oublions pas que 62 millions de Français n’ont rien à foutre de Twitter et que 90% des utilisateurs réguliers sont là pour papoter en attendant le début de Plus Belle la Vie.

Ne venez pas nous inventer une pseudo influence d’un machin qui sera probablement passé de mode dans quelques années…


13 commentaires:

  1. L'influence existe, mais elle dépend de la communauté que tu as bati, et non de l'outil. Et puis, elle est impossible à quantifier.

    RépondreSupprimer
  2. Bon ben je crois que je vais jouer avec le nouveau truc que me montre mon copain Nico ^___^

    Et sinon tu as raison, c'est bien de pas se prendre la tête avec Twitter (moi je m'amuse bien avec et j'ai envie que ça continue !)

    RépondreSupprimer
  3. Achille,

    Oui, mais elle est dans un cercle si restreint que ça ne sert à rien qu'on s'y attarde.

    RépondreSupprimer
  4. FalconHill,

    C'est un peu long au démarrage mais après c'est très bien.

    RépondreSupprimer
  5. Moi j'y crois à l'influence. La preuve ? Je suis influente chez mon boulanger

    RépondreSupprimer
  6. Le classement publié sur CDLM montre surtout des Twitters professionnels: mashable, CNN, Time, etc. Leur influence est réelle! Et, pour eux, Twitter est une partie de leur stratégie.

    Mais il est vrai que pour nous, c'est différents: on ne peut pas parler d'influence (d'ailleurs, on n'a pas vraiment envie d'influencer les autres, pas vrai?). Il y a juste des gens qui discutent, des "communautés".

    RépondreSupprimer
  7. Si Twitter devient influent, je vais de voir arrêter de raconter des bêtises moi...

    RépondreSupprimer
  8. "Dans certains bistros, on joue à la belote, nous on joue au Wikio, à l’audience, … Et on papote."

    Très bien trouvé, je pense que ça résume bien le propos.

    RépondreSupprimer
  9. Belote,

    Merci...

    Doudette,

    En serais-tu capable ?

    Eric,

    Oui, mais ce que je trouve regrettable, c'est qu'on mélange les pros et les autres.

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour ces informations, je trouve très intéressante, bonne continuation.
    magie voyance , Tarot Marseille

    RépondreSupprimer
  11. J'influe sur le contenu de Twitter : j'ai déjà produit plus de quatorze mille huit quarante messages de moins de cent quarante caractères !
    :-))

    RépondreSupprimer
  12. C'est bien... Près de 50000, moi !

    RépondreSupprimer