29 juillet 2011

Moi, anonyme ?

Très intéressant billet de Benoît Raphaël à propos de l’anonymat des blogueurs.

Néanmoins on oublie souvent les gens qui comme moi « n’ont pas mauvais fond » mais ont besoin de l’anonymat par rapport à un cercle précis. Pour ma part, je ne veux pas que mon employeur me détecte.

Prenez par exemple Zette, Céline et Isabelle. Elles travaillent en GAEC dans une exploitation agricole de Corrèze Atlantique. En fait, je devrais dire, ils travaillent, puis qu’il s’agit de Roger, Robert et Francis. En tant que blogueurs, elles sont tellement anonymes qu’elles ont changé de sexe.

Elles sont, dans leurs blogs, des militantes cryptocommunistes. Que dirait leur banquier au moment de l’octroi de leur prêt pour l’agrandissement de leur porcherie industrielle s’il apprenait ça ? (et que diraient leurs millions de lecteurs s’ils apprenaient leur vrai boulot ?).

Prenez Reservus, Catherine et Dominique, Fidel, … Ils sont acteurs dans des films pornographiques parce qu’il faut bien manger et vivre en cette période de crise dramatique. Ils tiennent un blog pour assurer leur promotion et continuer à pouvoir tourner dans des films malgré leurs problèmes d’érection (pas Catherine, hein !).

Et bien ! Que va penser le curé du village, si jamais « il sait » par une requête Google à propos de ces ouailles ou parce qu’il est lui-même obsédé sexuel, hein ?

Il y a des gens qui ont besoin de l’anonymat dans leur activité sur la toile.

Quant à moi ?

J’ai échoué.

Je ne voulais pas pouvoir être repéré par des collègues de bureau qui taperaient mon nom dans Google pour ne pas être regardé comme une bête rare (et qui pourrait faire autre chose que ça à quoi il est payé) mais j’ai échoué (à cause de mon pseudo Twitter, choisi à une époque où je ne savais pas que Twitter allait prendre de l’importance).

Mais, j’ai fini par m’en foutre : la probabilité que ça arrive est dérisoire et je pourrais toujours nier, d’autant plus facilement que j’ai plein d’homonyme.

Et puis j’ai fini par m’en foutre encore plus, j’ai pris mon pseudo comme nom de domaine pour l’hébergement du blog politique…

Mais je comprends pour d’autres. C’est ainsi dommage que Benoît Raphael et les machins comme Google peuvent oublier qu’on peut vouloir être anonyme pour une raison valable, pas uniquement pour insulter les braves gens ou se répandre en mensonge.

16 commentaires:

  1. Google ne te demande pas d'être anonyme dans ta vie d'internaute, il te demande de ne pas l'être quand tu rejoins un réseau social.
    Et si tout le monde en fait de même sur ce réseau social, tu choisiras, sur ce réseau social, les personnes avec lesquelles tu discutes, et donc tu n'auras pas à te soucier de ton employeur, ton ex-femme, ton banquier ou toute autre personne qui voudrait exploiter ce que tu partages sur ce réseau, vu que tu définis avec qui tu parles comme dans la vraie vie. Je suis probablement naïf mais j'y crois et je pense qu'il y a beaucoup à gagner dans cette démarche.

    RépondreSupprimer
  2. je t'assure que mon opération est tellement réussie qu’indétectable :-)
    en tous cas pisser debout c'est génial ;-)

    RépondreSupprimer
  3. t'a pas un peu merdouillé dans tes liens , ou c'est pour brouiller les pistes ?

    @iboux : oui mais tu pisse à coté de la cuvette

    RépondreSupprimer
  4. Porno moi? (@reservusblog )
    On avait dit: on ne balance pas!

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas envie de retrouver des commentaires plus ou moins plaisants de parents d’élèves (certains!) à la fin de mes billets...
    Mais parfois, il est vrai que j'aimerais signer de mon nom pour que certaines personnes puissent me lire et mieux me connaître.
    Soyez donc rassurés: mes parents ne m'ont pas prénommée Epamine (c'est le nom d'un médicament !)

    RépondreSupprimer
  6. En fait Google a oublié qu'il y avait du travail ailleurs que chez Google, .GROSSE erreur.ils ont fait presque la même erreur avec Buzz. tiendras, tiendras pas , nous verrons. mais le net était la avant lui , comme , l'informatique avant Microsoft, bon je vais finir mon Panach. c'est vendredi

    RépondreSupprimer
  7. On s'est tous fait avoir avec google+
    moi mon mail pro et personnel est maintenant confondu avec mon profil google+
    pareil cv et conneries ou opinion politiques melangé ca va faire mal

    RépondreSupprimer
  8. Alors comme cela me voilà transsexuelle à tes yeux ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Extrêmement difficle de rester anonyme quand on est blogueur, un moment on se plante et on se dévoile. j'ai blogué anonymement pendant un an quand j'étais chez SFR, je décrivais ma mise au placard doré(e). Un an à ne rien faire, avec un énorme bureau à la défense, où j'ai passé des heures à virgin à bouquiner, Une vraie année sabatique, mais un jour quelqu'un a su qui j'étais sur mon blogue, j'ai vite passé mon blogue en privé, j'étais en train de négocier mon gros chèque!

    RépondreSupprimer
  10. Hello, c'est très juste mais c'est sur que dans ce monde il reste toujours une part de peur sur l'anonymat et ce qui peut ou risque, parfois d'en découdre. Bon week end à toi

    RépondreSupprimer
  11. J'assume pleinement mes opinions émises sous pseudo mais il se trouve malheureusement que le monde est peuplé de chef d'entreprise avec une toute petite vue qui fonctionne par cliché et par achétype !
    :-)

    [On note aussi que si chez nous Internet est officiellement un fleuve venu des égoûts remplis de haine, aux Etats-Unis, siège de Google et consorts, le président lui-même demande aux citoyen d'utiliser les réseaux pour lancer un mouvement citoyen contre les députés. L'anonymat commence aussi par le respect de ce qu'est internet ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  12. Même ici, je ne réponds pas aux commentaires. Honte sur moi...

    Merci à tous.

    RépondreSupprimer
  13. Il y a des fois où tout de même cette mode des pseudos est pénible. Quand tu te ptrend des attaques persos par des gens cachés derrière un masque c'est exaspérant.

    RépondreSupprimer
  14. On est d'accord ! C'est une des raisons pour lesquelles j'ai commencé à lever mon anonymat.

    Si je critique ou attaque des gens, je tiens à le faire au nom de moi même.

    RépondreSupprimer
  15. Tu oublies une raison importante, c'est le fait de prendre un pseudo pour pas se faire pourrir par des gens sur la toile, la plupart du temps cachés, eux, sous un pseudo !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !