23 mai 2011

Le blogueur et l'art du backtweet

Je ne le dirai jamais assez, le backtweet, c'est-à-dire le fait de balancer un lien dans twitter, est devenu essentiel pour le blogueur s’il veut assurer correctement la promotion de son blog. Au des pratiques que j’ai observées récemment, il n’est pas inutile que je rappelle ici quelques règles.

Le BT sert évidemment en premier lieu à faire partager un bon billet de blog ou une information intéressante. Le reste n’est que forfanterie de blogueur.

Néanmoins, avant de développer, je voudrais vous présenter les derniers BT que j’ai faits avec bit.ly (puisqu’il permet de voir le nombre de clics). Voir l’illustration à gauche.

Celui du haut est un article de l’Express que j’ai trouvé intéressant car il se trouve dans le créneau que je défends sur mon blog politique. J’ai visiblement merdé dans le texte accompagnant le lien : seuls 4 personnes ont cliqué. Il est aussi possible que les gens qui twitent l’après midi ne soient pas des blogueurs politiques.

Le deuxième est ce billet de CuicuiNRV. Je l’ai jugé très bien. J’ai pensé que Cuicui méritait que je le lui envoie des visiteurs et que mes visiteurs méritaient d’avoir ce billet à lire parmi la tonne de machin qui arrivent dans ce reader. J’ai donc fait un texte incitatif. Il y a eu 22 clics ce qui est « pas mal » (j’ai fait mieux mais les internautes sont un peu étouffés par le sujet abordé).

Le troisième est un de mes billets que je voulais signaler à deux twittos précis. Il a eu un clic, je n’en voulais pas plus pour ne pas surcharger mes lecteurs (le twit automatique émis à la sortie du billet a « été cliqué » par 22 personnes parce que le titre du billet, repris dans le twit, est énigmatique).

Le quatrième est un des billets de Vallenain. C’est typiquement un twit de complaisance (voir ci-dessous). J’ai été parfaitement objectif dans le titre du billet (« Le festival de l’INSA se termine »), un abonné cliquant dessus ne pourra pas penser que je l’ai abusé sur la marchandise. 6 personnes ont cliqué.

Je vous conseille de bien étudier le nombre de gens qui cliquent sur les liens, c’est très significatif. Par exemple, j’ai fait un billet, ce matin, avec comme titre (et donc comme texte du twit automatique) : « Twitter et les comportements surréalistes de ses usagers ». Evidemment les twittos ont beaucoup cliqué : 40. Par contre, le nombre de commentaires est dérisoire, de même que le nombre de RT. Le billet est visiblement raté… Seul le titre est bon.

Outre sa fonction première de faire connaître les bons billets, les backtweets sont différents intérêts, notamment dans certaines catégories de blogs où ils sont assez rares (c'est-à-dire tout ce qui n’est pas geek ou marketing).

On a vu, ci-dessus, que j’ai fait un « backtweet de complaisance » pour Vallenain. C’est important d’en faire de manière à en obtenir de la part d’autres twittos qui ne manquent pas de suivre les liens vers leurs propres blogs avec http://backtweets.com/ (qui dispose d’ailleurs de la capacité de s’abonner pour recevoir un mail dès qu’un de nos billets est cité dans Twitter).

Pourquoi faire des backtweets de complaisance ?

  1. pour saluer le copain auteur du billet,
  2. pour qu’il vous en fasse,
  3. pour qu’un billet capte un maximum de lecteurs potentiel,
  4. pour avoir plus de chance qu’il soit à nouveau RT,
  5. pour avoir un espace de créer un effet « boule de neige », c'est-à-dire que votre propre twit soit capté par un de vos abonnés et que le billet l’intéresse, il saura alors en faire un beau RT, le billet pourra intéresser sa communauté, le copain gagnera des lecteurs voire un beau nombre de RT.

Le fait d’avoir beaucoup de BT, outre de gagner des lecteurs, permettra :
  1. au billet de monter dans les sites d’information qui se basent sur le nombre de backtweets pour mettre en avant les billets (c’est le principe utilisé par Wikio pour la une de son site),
  2. au blog, si les auteurs des BT des billets du mois sont des twittos différents, de monter dans les classements de blogs.

D’où l’intérêt de l’effet boule de neige que je citais ci-dessus (et d’où l’intérêt, aussi, de faire des billets sur des « schémas différents » pour capter un plus large public de Twittos, mais aussi d’avoir une présentation dépouillée du blog, pour que la personne qui arrive via Twitter soit concentrée sur le billet).

Comment faire des backtweets de complaisance ?

Il est important de permettre à vos abonnés Twitter de bien distinguer les backtweets de complaisance des recommandations de lecture car ils finiront par vous connaître et par savoir qu’une grande partie des liens que vous balancez sont des billets de vos potes. Pire ! Je connais quelques blogotwittos qui ont pour principal usage de Twitter de faire la promotion de leurs propres blogs. J’en ai fait une billet l’autre jour. J’en connais même certains qui ne font pas comprendre que c’est de leur propre blog, ils perdent toute crédibilité en tant que « curator ».

N.B. : certains ont l’impression que je fais beaucoup de BT de mes propres billets. C’est faux, vous pouvez vérifier. Il y en a un par billet en général par contre je fais beaucoup de billets. Il m’arrive juste de relancer des billets douze heures après leur sortie si je juge qu’ils ont encore un potentiel de succès.

Quelles sont mes pratiques ?

Dans mes backtweets de complaisance, seul Yann a un vrai traitement de faveur. Ce n’est pas par respect pour son âge avancé mais parce qu’il est extrêmement régulier pour son billet du matin et le publie à l’heure où il faut que j’arrête de faire le con sur Internet pour prendre une douche avant d’aller bosser. Je lis donc son billet puis le BT systématiquement.

Vallenain a aussi un vague traitement de faveur : je suis abonné par mail à ses billets. Si je reçois le mail quand je suis sur un PC (et donc pas avec l’iPhone), je le BT directement, en principe, une sorte de réflexe.

Sinon, je RT systématiquement et sans lire les BT des billets des copains que je vois dans ma TL à condition que les copains me rendent le même service sachant que je suis ma TL exclusivement le matin entre 7h et 8h et le soir, au bistro, si je n’ai pas mieux à faire comme raconter des bêtises avec les copains. Je sais par ailleurs que Le Coucou lit beaucoup les blogs vers 20 heures et qu’on a les mêmes copains. Il m’arrive d’aller voir ce qu’il a BT et de RT ses twits…

Pour faire ces RT systématiques, j’utilise toujours la fonction « Retweeter » de l’application iPhone. Ainsi, ce n’est pas mon avatar qui apparaît dans la TL de mes abonnés. Ils connaissent mes habitudes et savent que c’est un BT « de complaisance pour un copain ».

Quand je suis chez moi, il m’arrive d’utiliser les boutons Twitter des blogs pour faire des RT « de complaisance mais un peu moins ». Les vrais BT, je les fais généralement avec bit.ly (c’est plus pratique pour moi).

Je fais donc en sorte que mes vraies recommandations de lecture soient bien visibles. « Excellent billet de … à propos de … ». Dominique a fait récemment des billets émouvants. J’ai retranscrit tels quels ses titres pour inciter les gens à aller voir. « Bernard est mort » (son beau-père) : tel quel dans la TL de mes abonnés.

Finalement, je fais assez peu de vrais BT vers les copains (quelques uns par jour ?) car je pense qu’il est primordial de ne pas induire ses abonnés en erreur pour que les vrais BT aient plus d'impact.

D’ailleurs, vous pouvez BT ce billet (en signalant qu’il est trop long, mais j’ai un impératif horaire et n’ai pas le temps de faire le tri).

17 commentaires:

  1. Nicolas, merci pour le coup de pouce ! ;-)

    22 clics, c'est un bon score.

    RépondreSupprimer
  2. je comprends juste pas pourquoi depuis quelques jours, vous vous amusez à rédiger des billets qui reprennent des @comptestwitter

    RépondreSupprimer
  3. P'tain je dois me faire vieux ou je sais pas quoi, j'ai rien compris...

    RépondreSupprimer
  4. Cuicui,

    De rien !

    Zette,

    Pas tant que ça !

    Vlad,

    Oui, tu vieillis. Tu finiras à droite.

    RépondreSupprimer
  5. Tu mériterais que l'on crée un chaire de backtweet au Collège de France rien que pour toi, en fait.

    RépondreSupprimer
  6. Comment ça, je suis bien en chair ?

    RépondreSupprimer
  7. Merci Nicolas, d'ailleurs il faut que je pense à remercier ceux qui ont gentiment déposé un com.
    Hélas je ne peux retweeter ton billet du taf.

    RépondreSupprimer
  8. Zette,

    On ne fait pas tant que ça de billets avec des @. J'en ai fait un au cours duquel j'ai oublié Olympe et Juju qui ont eu doit à un billet chacun.

    Dominique,

    De rien !

    RépondreSupprimer
  9. Oui, mais quel intérêt, enfin je veux dire à quoi ça sert?

    RépondreSupprimer
  10. A rien, juste à faire comprendre qu'on parle du taulier du compte twitter, pas nécessairement de la personne derrière.

    RépondreSupprimer
  11. OUis.
    Bon, me demande à quoi bon, c'est comme si on twittait deux fois donc.

    RépondreSupprimer
  12. Ouais... Est-ce bien important ?

    RépondreSupprimer
  13. (H.S. : est-ce que ce type de billet explicatif est "marqué" d'une certaine façon du type "catégorie" ou autre pour les retrouver ensuite ?
    En fait, sur le blog d'Eolas, il fait des billets explicatifs "Les leçons de Me Eolas" et il est possible de les retrouver facilement sur son blog.
    Etant donné qu'il y a aussi ici des "billets explicatifs", est-il possible d'en voir la liste quelque part par un quelconque moyen ? (un peu comme les conseils au blogueur)
    Ou bien le moyen le plus simple est-il de faire une recherche dans google avec "jegoun backtweet" (et plus généralement jegoun et le mot clé recherché) par exemple ?
    @+

    RépondreSupprimer
  14. Attention, tu n'es pas sur jegoun.net mais sur aubistrogeek.com. Cherche plutôt "partageons backtweet".

    Sinon, en bas de la colonne de gauche, tu trouveras un truc qui s'appelle "la carte", clique ensuite sur "conseils de blogage", tu auras vraiment tous les billets utiles pour un twittos.

    RépondreSupprimer
  15. C'est toujours plus facile d'écrire un titre plus intéressant qu'un article ;-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !