23 février 2011

Internet dans ma campagne électorale

Ceux des lecteurs du présent blog qui ne sont pas au courant devraient l’être. J’ai annoncé sur mon blog politique ma candidature parfaitement fantaisiste (encore que, avec trois grammes, …) à l’élection présidentielle. Le présent blog sera en charge de traiter de volet « nouvelles technologies » de cette campagne.

Je vais réunir un comité ad hoc, composé de David, Captain, Corto, MHPA et LG, sous la direction de Lolo, évidemment.

Je répète le cadre : le volet Nouvelles Technologies de la campagne, il ne s’agit pas de se lancer dans des délires sur les évolutions technologies ce dont on se fout totalement, tant ces machins sont sujets à des phénomènes de mode. Il est hors de question de jouer à Madame Irma.

Je vais faire un aparté. Voilà l’article 20 de la constitution : « Le Gouvernement détermine et conduit la politique de la Nation. Il dispose de l'administration et de la force armée. Il est responsable devant le Parlement dans les conditions et suivant les procédures prévues aux articles 49 et 50. » Voilà l’article 5 : « Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'Etat. Il est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire et du respect des traités. »

La constitution, telle qu’elle est pratiquée, ne rend pas très lisible cette séparation des rôles entre le Président et le Gouvernement, dont le Premier Ministre. Je ne vais pas faire chier mes lecteurs geeks à ce sujet. Toujours est-il que l’élection à laquelle je participe concerne le Président de La République pas le Premier Ministre (ceci est un premier gage pour mon ami Le Coucou : plus que le contenu de la Constitution, c’est sa pratique qui importe).

Le Comité d’Organisation de l’Utilisation de l’Internet Libre de Lolobobo Epanoui devra éviter de mettre en place des outils visant à établir un programme politique qui, de toute manière, n’est pas du ressort du Président de la République mais du Gouvernement et du Parlement.

En outre, il devra éviter de perdre du temps à des conneries : Twitter et Internet ne sont pas des outils grands publics et ne peuvent donc être utilisés que pour une communication ciblée, par exemple, vers les militants ou vers les médias.

Enfin, il est hors de question de dépenser du pognon pour faire des conneries.

A vos stylos.

Il est hors de question que je mette en place des comités si c’est pour réfléchir à leur place.

14 commentaires:

  1. qui c'est qui est sensé être épanouis ? L'internet ou moi ?

    RépondreSupprimer
  2. On s'en fout, il me faillait un mot commençant par E pour finir l'acronyme.

    RépondreSupprimer
  3. Oui mais tu aurais pu aussi déléguéer cette mission au :

    Bureau d'Aide et de Liaison Opérationnelle en Communication Humaniste et Electronique...

    ce qui grosso modo serait revenu au même !

    RépondreSupprimer
  4. On ne va pas commencer à négocier !

    RépondreSupprimer
  5. Il a raison Lolobobo : ce pourrait être aussi "Bureau Interministériel des Technologies Electroniques " !

    RépondreSupprimer
  6. Je suppose que pour ton parti un nom comme

    Front Oeuvrant Uniquement en Faveur des Ouvriers Usés par la Nouvelle Economie

    est envisageable ?

    au fait Wikio prefere quand tu linke sur http://lolobobo.fr/ sans le index.php et le ?

    Je viens d'aller engueuler la pauvre Agnés qui n'y était pour rien et rejette la faute sur ton incapacité à faire des liens tout seul (c'est pour ça que je fait des machines qui font des liens tous seul, appelle ça un programme en faveur des blogueurs handicapés) ;o)

    RépondreSupprimer
  7. "il est hors de question de dépenser du pognon pour faire des conneries" Nous sommes d'accord mais est-ce que les bières seront défrayées ou prises en charge dans les frais de campagne ?

    Compte tenue de l'amplitude horaire qu'impose une campagne electorale, les heurs sups seront-elles prises en compte ?

    D'autre part, le staff pourra-t-il etre affilié à un syndicat afin que notre candidat ne nous utilise pas comme des bêtes de somme.

    Je crois qu'il est important de se poser toutes les bonnes questions avnt d'y aller, faudrait pas qu'on ous fasse des promesses et pi après...

    RépondreSupprimer
  8. Tiens, j'suis d'accord avec Corto... Ca s'arrose !

    RépondreSupprimer
  9. avec un titre pareil, je croyais qu'on allait parler de Loudéac ...

    Quelqu'un a vu la convention collective de cette Coopérative ? Je voudrais poser mes congés.

    RépondreSupprimer
  10. Nicolas, tu vois, qu'est ce que je disais, le Burlot commence déjà a revendiquer pour ses congés alors que la campagne n est pas commencée

    RépondreSupprimer
  11. Est-ce qu'on a besoin d'un ministre de l'education?

    RépondreSupprimer
  12. @Corto,
    C'est pour aller décoller les affiches dans le Val d'Oise

    RépondreSupprimer
  13. Lolo,

    Pour le lien, je vais essayer d'y penser...

    Corto,

    Les militants seront bénévoles. Et paieront leurs bières.

    Firezdog,

    Pas pour l'instant.

    David,

    La campagne ne sera pas centrée sur Loudéac...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !