26 mars 2012

Quand un prof piège Internet...

Je suis tombé par hasard sur cet article de Rue89 : un professeur de lettres à « piégé » Internet en y diffusant de fausses informations, notamment dans Wikipedia et dans des sites proposants des corrections d’exercice. Une grande majorité des lycéens est tombée dans le panneau à l’occasion d’un exercice, qui était pourtant un pur exercice de réflexion.

Le récit intéressant, tout comme les conclusions que tire ce prof. Lisez.

On en retient entre autres que le fait de pomper est une marque de fainéantise mais surtout d’un manque de confiance en soit des élèves, qui n’osent pas avancer leurs propres avis.

Je signale cet article car la FCPE lance aujourd’hui une quinzaine sans devoirs à la maison. Je n’ai aucun avis à ce sujet, j’attends de lire ma consœur CC… Mais c’est sur qu’avec Internet, l’exercice perd son charme…

11 commentaires:

  1. Géant ce qu'a fait ce prof! Je m'en vais mettre des baffes à tous mes bolos pour la peine!

    RépondreSupprimer
  2. Il a fait ce que tous les profs rêvent de faire. On est obligé de ruser de plus en plus pour faire travailler les élèves, de nos jours. On fabrique des générations de feignasses !
    D'ailleurs, j'essaie d'être la plus efficace possible en classe pour donner le moins possible de devoir à mes élèves : c'est peine perdue...
    Mais au moins, ils savent se servir d'internet, ces petits anges ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par contre, toi... Il a fallu que j'aille repêcher ce commentaire dans les spams.

      Supprimer
  3. Ce prof est tout bonnement génial. Ce qu'il a fait mérite une couronne, d'autant qu'il n'est ni teigneux, ni arrogant. Il soulève les bonnes questions et apporte des pistes intéressantes.
    Pour les mômes,le plus souvent, internet est un piège qui les engluent dans une facilité malsaine.

    Quant à la quinzaine sans devoirs, je trouve ça idiot. Les devoirs écrits sont officiellement interdits en primaire, c'est vrai. Mais faudrait nuancer un brin. Autant ça rime à rien de coller de l'écrit à des mouflets de 6 ans, autant ça se discute pour des plus grands de 10 ans. Sans pour autant les abrutir, je vois pas en quoi un exo d'entraînement à la conjugaison ou aux opérations pourraient les tuer. Faut arrêter avec ça.
    En revanche, c'est bien plus compliqué d'enregistrer une leçon d'histoire: ça exige une méthode et une discipline d'enfer. Un vrai casse-tête pour certains et là, personne ne s'alarme.

    Alors la FCPE: pouet pouet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contre les devoirs dans le primaire... A ces âges-là on peut s'en passer. Comme je disais chez Corto, c'est de la frime inutile.
      A quand les calculatrices scientifiques en crèche ?

      Supprimer
    2. Lo,

      Oui, ce n'est pas tr-s gênant.

      Vlad,

      Ca va venir...

      Supprimer
  4. bien aimé le récit du prof. ça ma déjà effleuré l'esprit de faire un truc du genre.

    RépondreSupprimer
  5. On peut certes se demander si le rôle d'un prof est bien de piéger ses élèves. Mais d'un autre côté, le canular est tellement splendide...

    L'enseignant en question a son site: http://www.laviemoderne.net/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose que si : c'est très formateur.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !