03 mars 2010

Le loisir n'est pas geek

Ca ne s'invente pas.

61 commentaires:

  1. Tu moques, mais c'est parce que tu ignores tout du scrapbooking. Ce billet, ce n'est pas du cochon. C'est de l'art. Du Scrap Geek Art !

    RépondreSupprimer
  2. Pété de rire de mort de lol de café partout sur l'écran. Bah, c'est pas du tout pour ce moquer, rahlalala non nonon, padutout, hein, gentil gentil, mais la façon pince sans rire dont tu présentes ça... m'en vais lui proposer de l'aide...

    RépondreSupprimer
  3. Bravo mon Nico, félicitations de Suzanounette !

    RépondreSupprimer
  4. Balmeyer,

    Tu as raison.

    Suzanounette,

    Merci.

    RépondreSupprimer
  5. Raputain : les commentaire en mode centré. Et en gras, pourquoi pas en COMIC SANS MS ?

    RépondreSupprimer
  6. ça vaut presque le gadin de Mylène Farmer sur le perron de l'Elysée !

    http://www.ozap.com/actu/mylene-farmer-tombe-chute-gamelle-elysee-video/328158

    En même temps c'est joli comme tout.

    J'adore le commentaire de Balmeyer qui n'a pas pu s'empêcher d'y laisser sa trace, hihihi

    RépondreSupprimer
  7. Des Fraises,

    Tiens au fait ! T'avais pas repris ton ancien pseudo ?

    Balmeyer est partout...

    RépondreSupprimer
  8. On ne peut pas être bon en tricot ET en html !
    :-))

    RépondreSupprimer
  9. des fraises > oui, mais je veux vraiment l'aider. La bourde est comique, surtout vue de bon matin, à froid, là comme ça, la tête dans le gaz.

    Poireau > oui, je suis d'accord ! Aucune condescendance de ma part, pour sur. ;) Je suis le chevalier blanc !!!

    RépondreSupprimer
  10. Balmeyer,

    Oui, c'est comique.

    Poireau,

    D'accord aussi !

    RépondreSupprimer
  11. Eh bien, pas d'accord avec Poireau. (Ah bon, tiens, voilà qui nous change un peu)
    Pour le peu de HTML que j'ai tâté (oh, hein, ça va, les salaceries), je trouve que ça ressemble étonamment au tricot, justement. Un point à l'endroit, deux points à l'envers, une balise, un >, deux bsp, trois points à l'endroit, un texte, une balise.. Et quand tu as fini, tous les fils sont rentrés, l'envers est propre, et on ne voit pas l'effort, le code, seulement l'endroit.

    sinon, merci pour la plongée dans la nunucherie bizouesque...(trente mille smileys "petit chat fripon" ou "bébé grands zieux d'amour" clignotent devant mes yeux... Bizoux, poutous, lilitoux, mdrrrrr

    (la presse féminine, c'est de la merde, mais de la merde rose)

    RépondreSupprimer
  12. La pauvre.... Que c'est vilain de se moquer :)

    (j'ai presque fait pipi dans ma culotte de rire )

    RépondreSupprimer
  13. Océane: l'hôpital qui se fout de la charité...

    RépondreSupprimer
  14. Avec Suzanne, nous songeons à fonder le club des "je ne suis pas d'accord" !
    :-))

    [Une sorte de duo comique, tout de même ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  15. à part ça, si ça se trouve, elle avait peut-être programmé son billet à la hâte, fait une erreur de manip, rien relu, éteint l'ordi et sorti ses enfants.

    RépondreSupprimer
  16. Monsieur Poireau, mais c'est fait depuis longtemps ! Et notre duo fonctionne très bien ! (pas de smiley, le smiley est la ponctuation du PAUVRE D'ESPRIT)

    RépondreSupprimer
  17. @ Nicolas
    le nouvel/ancien pseudo _ohlebeaujour c'est sur twitter, mon blog ohlebeaujour, je n'y ai plus accès pour pleins de raisons
    belle journée à toi

    @ Balmeyer
    Oui on sent que tu veux l'aider. Mais c'est vrai que c'est TRES drôle, de bon matin, à brûle-pourpoint, j'imagine la tête de ses lectrices à la scrapbookeuse :o)

    RépondreSupprimer
  18. Suzanne : je crains d'être un véritable miséreux alors! :-))

    RépondreSupprimer
  19. Monsieur Poireau: certes, mais je suis très misécordieuse, et puis, un Belge, hein...

    RépondreSupprimer
  20. Faites attention à l'orthographe, Suzanne, on risquerait de se moquer, de vous clouer au pilori et de danser autour en brandissant des tricots !

    RépondreSupprimer
  21. @Suzanne: on se connait ? Pourriez vous expliciter votre réflexion ?

    RépondreSupprimer
  22. Balmeyer: des tricots, passe encore, mais du scrapeboukinnegue, pas question !!!

    RépondreSupprimer
  23. Balmeyer : on n'ait pas du genre à ce moquer de l'autografe, quand même ! Ni ce moqué tout cours, dailleurs !
    :-))

    RépondreSupprimer
  24. Monsieur Poireau: ne mêlez pas ce pauvre Balmeyer à nos disputes, il ne tiendrait pas le choc.

    RépondreSupprimer
  25. Poireau, Suzanne, vous allez faire les Florence Aubennas du web et déguiser vos blogs en moche par solidarité ? (comment ça... déjà fait ?)...

    RépondreSupprimer
  26. Faut vraiment que je réponde à chaque commentaire, moi !

    Suzanne,

    Je passe aussi une partie de ma vie dans ces blogs !

    Océane,

    Faut bien rigoler.

    Des Fraises,

    Oui, c'est après t'avoir répondu que j'ai percuté !

    RépondreSupprimer
  27. @Suzanne: vous êtes toujours aussi arrogante et imbue de vous même. effectivement vous faites bien de garder pour vous vos réflexions stupides, et si je n'ai jamais compris comment quiconque pouvait supporter de lire votre logorrhée racialiste, je ne me suis guère permise de vous le dire.
    Je profite de l'occasion donc pour vous signifier que votre jugement à mon égard m'est aussi précieux que ma première culotte, c'est vous dire.
    Vous manquez particulièrement d'élégance, mais ce n'est pas la première fois que je le constate.

    RépondreSupprimer
  28. Balmeyer : je compte ne plus publier d'article sur le blog sans Comic Sans, gras et centré !
    :-))

    [Ah, une bagarre de filles, chouette ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  29. Trop de commentaire, ici ! Je loupe des intervenants.

    Mry,

    Oui, c'est mal...

    RépondreSupprimer
  30. Poireau : je suis comme les punks est-allemand (oui j'en connais), qui ont leur squat impeccablement rangé. Le Comic Sans, il est dans ma tête !!! Et centré en plus !!

    RépondreSupprimer
  31. Océane,

    Tu vas pas te fâcher avec les réflexions de Suzanne ! Si je le faisais, ça ferait des mois qu'on serait fâchés. D'ailleurs "notre relation" avait commencé comme ça.

    RépondreSupprimer
  32. Suzanne : on va où ?

    Balmeyer : un appart' bienrangé, c'est totalement subversif ! :-))

    RépondreSupprimer
  33. Balmeyer: étrange image, le type qui pense en Comic Sans gras et centré.

    RépondreSupprimer
  34. Nicolas: nous sommes toujours fâchés, d'ailleurs, merci de me le rappeler.

    RépondreSupprimer
  35. (je suis racialiste, ha ha ha ! je préférerais raciste vivent les valeurs anciennes, les mots non allégés, les yaourts et le beurre de même!)

    RépondreSupprimer
  36. Suzanne,

    Ah oui, j'avais oublié qu'on ne se parlait plus définitivement.

    Les gens,

    Vous rigolez mais quand le billet lié aura été corrigé, le présent billet n'aura plus aucun sens et je passerai pour un con.

    RépondreSupprimer
  37. Ah ! Non ! Tous les liens pointent sur son blog !

    RépondreSupprimer
  38. Arg ! Corrigé ! Ca turbine, aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
  39. Bon, c'est moi qui ai déclenché les hostilités avec miss "hihihi mdr j'en fais pipi dans ma culotte", mais à la base... à la base, c'était un billet clin d'oeil style "moquerie gentille sans arrière pensée, des bourdes et conneries, on en fait tous". Enfin, c'est comme ça que je l'ai perçu. Et sur ce, après les commentaires Balmeyer Poireau etcétéra dans le même esprit, arrive quelque chose de bien plus méchant et con, genre mry(que je ne peux pas blairer, on l'aura compris) dont le fond de commerce est les articles dégueulasses, la beaufferie de beau mec arrogant, et de cette idiote d'Océane qui ne perd pas une occasion de se trémousser de la façon la plus débile qui soit, avec, dès qu'on la contrarier un tant soi peu, des giclées d'agressivité complètement disproportionnées et à côté de la plaque. On lui dis "t'es conne", elle répond "racialiste". C'est bien pratique.

    Je n'en rajoute pas.

    RépondreSupprimer
  40. @Suzanne: conne ? Tu fais une projection là, ma chérie.

    RépondreSupprimer
  41. (contrariE, pas contrarieR, ajout spécial pour Maître Poireau)

    RépondreSupprimer
  42. Bon, les gonzesses, on se calme !

    RépondreSupprimer
  43. On est toujours la conne ou le Mry de quelqu'un !
    :-))

    RépondreSupprimer
  44. C'est corrigé, et personne n'a remercié Choubibou-Balmeyer, qui le mérite tellement. Les scrapboukingues, elles z'ont pas de style.

    RépondreSupprimer
  45. Elle m'a envoyé un mail, Suzanne. Un mail, comme pour s'excuser. Comme si j'étais un ayatollah du web !! J'étais embêté.

    RépondreSupprimer
  46. Suzanne, je t'aime.
    Océane, golden shower donc...

    RépondreSupprimer
  47. Alors, je me retire ce que j'ai dit juste au-dessus et plussoie: vous êtes BON, et cette scrappebouqueuse est une personne polie.

    RépondreSupprimer
  48. Et tout est bien qui finit bien ! Sauf pour vous qui êtes dans la mouise avec vos nouveaux ennemis. Mais ça, hein, le mojo on l'a ou on l'a pas !

    RépondreSupprimer
  49. mry, non, pas ça !!! (purée, je me souviens de cet article dégueulasse que vous aviez fait sur Olympe, vous êtes vraiment un sale type, une webracaille pourrie par la pub.)

    RépondreSupprimer
  50. @Mry: parfois c'est bon de se lâcher un peu, c'est pas toi qui diras le contraire.
    Je suis étonnée que tata Suzanne ne t'apprécie pas plus à ta juste valeur.

    @Tata Suzanne: depuis notre dernière algarade chez Monsieur Goux, j'avais pensé que vous auriez un peu appris de la vie, mais non. Faut croire que vous attendez toujours votre doux émir au teint bistre, qui saura réveillé votre féminitude.

    RépondreSupprimer
  51. Suzanne... back door...donc.
    Océane... ce qui dégage soulage.

    RépondreSupprimer
  52. C'est le bordel dans les com, ici ! Pouvez pas me laisser bosser un peu...

    RépondreSupprimer
  53. vous vous moquez mais la couturiére est influente : plus de soixante commentaires sur le sujet! trop forte!

    RépondreSupprimer
  54. Et tu verrais le nombre de RT dans Twitter !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !