24 septembre 2012

Facebook vs. les blogs

« Attention à la centralisation... Ce n'est pas bien compliqué de prendre un hébergement et d'y installer un blog. Ce n'est pas cher et on un meilleur contrôle des données. Je vois mal l'intérêt de bloguer si c'est pour se retrouver au final sur un système similaire à Facebook. » Hier, j’évoquais le fait que la proportion des blogs Blogger augmente dans la liste des blogs auxquels je suis abonné et dont je considère le taulier comme un pote. Ce commentaire d’Antonin mérite une attention particulière.

C’est bien sûr la dernière phrase qui m’intéresse.

Je vais donc commencer par évacuer le reste en un paragraphe. La centralisation ? Il a raison, il y a un risque. Mais je me contente de faire un constat : le taux de blogs Blogger augmente dans ma liste de blogs. C’est un peu le hasard. Mes propres blogs sont chez Blogger depuis le départ. Je n’ai aucune idée du marché. Pas compliqué de prendre un hébergement ? Si. On est dans un monde grand public où les gens ne savent pas ce qu’est une base de données. On parle de tricot, de cuisine, de bagnole, de politique… pas de CSS et de machins comme ça.

«  Je vois mal l'intérêt de bloguer si c'est pour se retrouver au final sur un système similaire à Facebook. »

Cette remarque est très intéressante puisqu’on parle effectivement d’un rapprochement de nos blogs avec le principal concurrent de Facebook. On va vers un monde où Blogger sera le principal support de contenu pour Google+ (Facebook n’a pas l’équivalent) mais ce n’est pas un problème.

Je vais revenir sur la centralisation. Il y a un risque, disais-je. Néanmoins, je suppose qu’Antonin a utilisé un smartphone Androïd ou un navigateur Chrome pour faire son commentaire. Le danger de l’hégémonie de Google ne vient pas des blogs…

« Je vois mal l'intérêt de bloguer » ! Chacun aura son propre intérêt pour bloguer. Le mien est de rigoler et de discuter avec les copains. Je conçois donc les blogs comme un réseau social. Ca fait longtemps que j’ai perdu toute illusion quant à l’intérêt et l’influence des blogs politiques. Je fais par exemple un billet politique tous les matins depuis environ 6 ans (sauf le week-end). Ce que j’aime bien faire, c’est donner mon avis sur un sujet et attendre les commentaires des « copains ». Et j’aime bien, aussi, lire les billets des copains, voir de quoi ils ont envie de parler, la manière avec laquelle ils traitent les sujets, …

Les blogs Blogger se ressemblent tous. Voila ce qu’on pourrait aussi entendre avec cette histoire de « similaire à Facebook ». Ca ne me dérange pas plus que ça : je suis là pour lire des billets, pas pour regarder le look de blogs. Mais d’une manière générale, tous les blogs se ressemblent : il y a un en-tête, une large colonne avec des billets et une ou deux colonnes avec des bricoles. Ceux qui ont essayé de faire autre chose se sont vautrés…

Il y a une différence entre l’approche « blogs » et l’approche Facebook.

Facebook est le centre d’un réseau social. Vous allumez votre PC, chargez votre navigateur et cliquez sur http://www.facebook.com et, là, vous avez accès au contenu.

Pour les blogs, chaque utilisateur aura sa méthode pour consulter le contenu généré par les copains : à partir des mails (s’il reçoit des abonnements), à partir d’un agrégateur de flux, à partir d’une blogroll, à partir du tableau de bord Blogger, à partir d’une liste de favoris ou par un accès direct, à partir de Twitter, de Facebook, de Pearltrees, de Hellocoton, de Ebuzzing, …

Il y en a même qui utilisent un moteur de recherche pour trouver mon blog. En moyenne 15 personnes par jour arrivent sur mon blog politique en tapant « Partageons mon avis » ou « jegoun ». Il est probable qu’il s’agisse des mêmes personnes qui viennent tous les jours ou presque et qui ont l’habitude de passer par Google pour aller partout.

«  Je vois mal l'intérêt de bloguer si c'est pour se retrouver au final sur un système similaire à Facebook. »

Même si le but est le même : partager des machins avec des copains et des inconnus, l’approche est radicalement opposée.

« Ce n'est pas bien compliqué de prendre un hébergement et d'y installer un blog. » Je vois mal l’intérêt de bloguer si c’est pour passer une partie de son temps les mains dans le cambouis.

11 commentaires:

  1. La différence avec Facebook? Simple.
    Les blogueurs écrivent et lisent des trucs longs, écrits en français et un peu chiadés.
    C'est très très très très...etc... rarement le cas sur Facebook.
    Facebook, ça sert à s'échanger des images, à tchatter et à causer un peu devant tout le monde, en mode vite torché. Il paraît qu'il y en a qui draguent et montrent des images cochonnes (mais j'en doute). Et d'autres, ça c'est sûr, qui écrivent en un code mystérieux et incompréhensible.
    Bref, rien à voir.

    RépondreSupprimer
  2. Les réseaux sociaux sont dans l'instantané, alors que les articles des blogs sont plus destinés à durer/être archivés/classés etc... mais la frontière est parfois mince entre les deux.
    Et puis les blogs sont accessibles à tous, sans besoin d'inscription, contrairement à Facebook par exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je blogue beaucoup politique, donc dans l'actualité. Ici aussi, d'ailleurs, pour beaucoup : les billets seront vite obsolètes. Donc je blogue aussi dans l'instantané.

      Supprimer
  3. La différence est vraiment très mince effectivement.
    Les blogs sont aussi destiné à tous alors que les réseaux sociaux aux cercles d'amis normalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais, dans les faits, les blogs sont surtout aussi visités par des cercles d'amis.

      Et des spammers (mais, avec moi, la musculation, ce n'est pas vraiment la peine d'essayer).

      Supprimer
  4. Ouais je suis d'accord. Bloguer me prend du temps, alors pas question de faire pareil sur Facebook. D'ailleurs la page Facebook de mon blog a des abonnés qui ne commentent jamais sur le blog mais sur la page Facebook. C'est plutôt un truc complémentaire quoi. Quant à ma page perso, je m'en sers pour poster des infos ou en choper chez les autres.
    sinon, pour celles et ceux qui arrivent chez toi en tapant "Jegoun", il y aussi les grosses feignasses comme moi qui cherchent parfois un vieux billet et comme leur liste de blogs est trop longue, ça va parfois plus vite sur Google.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai migré mes 3 blogs Overblog (très, très chiant) sur Blogger car j'ai trouvé sur la blogosphère tourangelle (utilisatrice à 80 ou 90 % de ce site) des échanges, des rencontres, des que sais-je..., que ne n'avais pas réussi sur Overblog. A bientôt.

    Mon site tourangeau : Amboise et Touraine - Balades...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon pauvre ! Tu fréquentes ces ivrognes finis à l'urine ! (Je plaisante, je connais Gaël depuis 30 ans...)

      Pour le reste, c'est un peu le hasard. Overblog a tendance à te faire rester entre blogs chez eux. Mais Blogger a tendance à commettre la mêle erreur (mais avec une force de frappe largement supérieure et des objectifs différents : la maîtrise du web du futur).

      Gaël a clairement ouvert son blog chez Blogger parce qu'il me connaissait. Les autres ivrognes, je ne sais pas.

      Mais aussi bien, tu vas dans un autre patelin, c'est totalement différent. Par exemple, dans mes potes du 22, il y a plein de blogs "Typepad" mais c'est en train de baisser depuis que Typepad a laissé tomber sa structure française.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !