25 septembre 2012

Feedburner : remise à zéro des compteurs ?

Je parlais, hier, d'un bug chez Feedburner (signalé par Xapur). D'ailleurs depuis plusieurs jours, je parle beaucoup de ce machin que la rumeur annonce comme mort.

Depuis quelques jours, les compteurs étaient à zéro. Ce matin, ils semblent repartis.

De mémoire, PLA avait 880 abonnés abonnés avant et est retombé à 204. PMA en avait 3500 et est revenu à 306. PLA était à 800 et a chuté à 52. Etrange, non ?

Par contre, si on rentre dans le détail d'un blog (en illustration à droite, PMA), on retombe à des chiffres plus proches de ce que j'avais avant (mais encore inférieur).

Si quelqu'un pouvait m'expliquer ce bordel ?

9 commentaires:

  1. Chez moi çà remarche, pas de bug sur le nombre d'abonné, il me les a tous retrouvés. Ils ne sont pas très nombreux faut dire, çà aide^^.

    RépondreSupprimer
  2. si quelqu'un était capable de tout comprendre à feedburnner ça se saurait... au fait d’où tiens tu le bruit de son agonie prochaine, j'ai pas trouvé de bruit de couloir probant chez son papa google ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je te le disais dans Twitter, cherche "Feedburner" dans Google News.

      Supprimer
    2. J'ai tou bien regardé dans google news : apparemment google n'a pour le moment rien annoncé concernant la fin de feedburnner.

      par contre l'API (qui permettait a des développeurs de personnaliser les flux ou de lire les stats s'arréte le 20 octobre prochain) https://developers.google.com/feedburner/

      Supprimer
    3. Oui, c'est bien la seule information officielle. Donc la rumeur a couru dans les blogs geeks de l'arrêt de ce machin.

      Supprimer
  3. Idem chez moi, j'avais 0 abonné pendant 3 jours puis le compteur est reparti ce matin. Simple bug ou signe annonciateur d'une fin prochaine, seule Mme Irma pourra répondre;-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !