04 juin 2011

Twitter expliqué à ma mère

C'est à un article de Ouest France que j'ai piqué le titre de ce billet.

Néanmoins, je doute que toutes les mères du monde puissent comprendre l'introduction : « Je dis « site », mais c'est bien plus que ça : c'est un service en ligne, qui tient à la fois du chat, du blog, du réseau social. C'est comme un mur virtuel planétaire, où chacun peut laisser des petits mots et lire ceux des autres. » La mienne, si ! On n'a pas un rejeton blogueur depuis 5 ans sans s'intéresser à la chose. Mais je doute qu'elle ait déjà réfléchi à la notion de réseau social et quel n'imagine pas un « chat » autrement que sous la forme d'un machin plein de poils.

Dans l'attente, vous pouvez lire l'article...

Dans l'attente de quoi, au fait ?


9 commentaires:

  1. Oula déjà que la mienne lit mon blog si en plus elle lit mes conneries sur twitter, je vais prendre un savon.
    J'espère qu'elle n'a pas reçu son ouest france ce matin.

    RépondreSupprimer
  2. La mienne reçoit le Télégramme.

    RépondreSupprimer
  3. Il n'y a pas que le chat qui pose problème, il y a aussi "le mur". Qui barbouille sur les murs sinon des petits cons de vandales ? Tu écris sur les murs, toi ? Ça doit être pour ça que j'ai envie de vomir chaque fois que je dois passer un moment sur FB.

    RépondreSupprimer
  4. dans toutes les appellations une chatte est pleine de poils sauf si elle est egyptienne féline ou rasée.

    RépondreSupprimer
  5. Ça me rappelle que ma mère lisait en détail La Voix du Nord tous les jours, surtout les nécrologies…
    :-)

    RépondreSupprimer
  6. Oui, je connais beaucoup de gens qui font pareil en province (à Paris, il n'y a pas l'équivalent).

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !